Manga

A journey beyond Heaven T.2

Chronique de A journey beyond Heaven T.2, de Masakazy Ishiguro.

« Quand tu te bats, t’es pas obligé de te focaliser sur ton adversaire… Le fixer dans le blanc des yeux, c’est un truc de poule mouillée qui veut s’en tirer à l’intimidation. Regarde plutôt son col… Quelle forme il a ? Est-ce qu’il est sale ou taché ? Puis fait un pas en arrière, respire profondément et observe ses chaussures…Est-ce qu’elles sont mieux que les tiennes ? Vérifie la couleur du sol… Sens-le sous ton pied… Si tu ne vois plus que ton adversaire, tu vas perdre. »

Masakazy Ishiguro, A journey beyond heaven T.2, Éditions Pika, 2021, p. 14-15.

Motivations initiales

Le premier tome avait laissé un souvenir intriguant chez Ô grimoire, une histoire découpée en deux parties dans lesquelles nous suivions d’un côté deux adolescents sur la route du paradis dans un monde post-apocalyptique, de l’autre, des enfants enfermés dans une école isolée du monde : un havre de paix bien plus sombre qu’il n’y paraissait. Nous attendions donc cette suite avec impatience, de nombreuses questions restant en suspens. Ce tome 2 va-t-il nous prendre à contrepied et dépasser nos attentes ?

Synopsis

Nos principaux protagonistes, Maru et Kiruko, poursuivent leur périple en quête du Paradis mais ne découvrent que le paradis de la tomate…

Souhaitant avancer le plus rapidement possible, nos héros vont embarquer sur un ferry mais même en mer, la menace est omniprésente.

Du côté de l’école, les enfants commencent à se poser des questions sur leur corps, sur leurs sentiments et sur le monde extérieur.

Avis

La fin du premier tome nous avait laissé sur une réplique qui prend tout son sens dans cette suite.

Le livre commence par un flashback qui permet de découvrir le passé de Kiruko et d’apporter de premières réponses à nos questions. Mais d’autres, plus profondes, apparaissent immédiatement, rendant la situation plus complexe.

Le scénario enchaine avec une traversée en ferry, une nouvelle menace fait irruption et nos héros vont devoir improviser dans cet environnement unique rappelant les films de genre. L’action est toujours fluide et la résolution astucieuse, rien n’est laissé au hasard.

Un deuxième tome qui raconte beaucoup de choses. On peut par exemple citer : le quotidien des survivants, le modèle économique d’une ville et la nostalgie d’une époque révolue, tout cela est présenté afin de donner encore plus de consistance à ce monde traversé par ces deux adolescents. Il est à noter que les passages d’une histoire à l’autre se font toujours au bon moment afin de maintenir un suspens ou de faire baisser la tension.

Du côté de l’école, les enfants grandissent et pendant que certains découvrent leurs corps d’autres cherchent des réponses sur la fondation de cette institution isolée du monde. Cette partie est incroyable : les relations entre les personnages sont tellement réalistes, l’intrigue présente une autre facette de l’école bien plus sombre où les adultes ne semblent n’être que des pantins entre les mains d’une entité qui nous est encore inconnue.

Nous ne savons toujours pas ce qui lie ces deux histoires mais nous attendons la suite avec impatience.

Ce tome deux fait un presque sans faute : par la personnalité des personnages, par les environnements variés, par l’intrigue qui trouve le parfait équilibre entre questions et réponses.

On regrette juste une fin qui manque de tension et de révélation. Le premier tome avait déjà une fin frustrante mais compréhensible par le début de ce tome deux. Le troisième tome fera-t-il la même entrée en matière ?

Affaire à suivre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s