Manga

Shangri-La Frontier – T.1

Chronique de Shangri-La Frontier – T.1, de Katarina & Ryosuke Fuji.

« Dans cet univers, un vaisseau de peuplement voyageant à travers l’espace a disparu en laissant derrière lui un nouveau genre humain. L’histoire se passe des millénaires plus tard dans un décor où les joueurs peuvent évoluer en toute liberté. Les concepteurs ont intégré harmonieusement des éléments de SF à une civilisation médiévale. »

Katarina & Ryosuke Fuji, Shangri-La Frontier – T.1, Glénat, 2021, p.20.

Motivations initiales

C’est à grand renfort de panneaux publicitaires exposés dans la librairie que mon regard s’est posé sur ce manga. En feuilletant les premières pages du volume, j’ai tout de suite accroché au style graphique. La curiosité a eu raison de moi, Shangri-La Frontier a donc fini dans mon panier.

Synopsis

Sunraku adore les jeux vidéo mais bizarrement, sa passion cible plus les mauvais jeux. Vous savez ces jeux trop durs, quasiment impossibles à finir à cause de bugs, de défauts de programmation ou d’une difficulté mal dosée. Après avoir terminé une véritable aberration vidéoludique en réalité virtuelle, notre héros va décider de faire une pause entre deux « bouses », en essayant le jeu que le grand public définit comme le meilleur jeu de tous les temps : Shangri-La Frontier.

Avis

J’ai vraiment adoré la lecture de ce premier tome : c’est bien écrit, bien dessiné et le tout est très rythmé. Ryosuke Fuji a un coup de crayon précis capable de parfaitement retranscrire à la fois le dynamisme de l’action et la fantaisie d’un jeu de rôle en ligne massivement multi-joueurs. Même un néophyte du jeu vidéo y trouvera son compte grâce à un univers cohérent avec des mécaniques clairement expliquées.

Sunraku est un personnage très communiquant : il parle aisément avec les autres joueurs, ses pensées apparaissent clairement aux yeux du lecteur et le masque d’oiseau bleu qu’il porte laisse apparaître des expressions très marquées sans tomber dans le ridicule.

Toute cette clarté dans le récit vient du scénario et de l’écriture de Katarina, tous les termes techniques sont agilement distribués afin de ne pas nous perdre avec trop de jargon de gamer.

Pour le moment, il est difficile de voir comment l’histoire va évoluer, un premier ennemi imposant fait son apparition et notre héros sera amené à le combattre beaucoup plus tard dans l’aventure, mais nous savons déjà que cette créature ne constitue qu’une première étape dans l’épopée de Shangri-La Frontier.

Un autre point que j’ai apprécié, c’est que notre héros ne passe pas non plus tout son temps dans le jeu. Il y a également de courts instants de son quotidien ce qui permet une plongée en douceur dans l’univers. Il est fort probable que ces pastilles « In Real Life » soient toujours présentes dans les prochains tomes.

Un gros coup de cœur pour ce premier tome. Chez Ô Grimoire, nous avons vraiment hâte de découvrir la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s