Manga

Golden Kamui – T. 4

Chronique de Golden Kamui – T. 4, de Satoru Noda.

« Moi, caché derrière les joncs, je l’ai observé se faire dévorer les entrailles. Il se débattait autant qu’il pouvait mais en vain… La bête,- incapable de comprendre ses suppliques, continuait à le déchirer de ses crocs, encore et encore… L’emportant sans pitié vers une mort horrible ! La peur et la douleur devaient être atroces… Je me souviens du désespoir qui remplissait son regard éteint… Et chaque fois que je repense à ses yeux…Je sens monter en moi l’envie de massacrer quelqu’un…N’importe qui ! »

Satoru Noda, Golden Kamui – T. 4, Editions Ki-oon, 2019, p. 191-192.

Motivations initiales

C’est avec impatience que j’attendais d’entamer la lecture de ce quatrième tome. Mine de rien, on s’attache à notre équipe de héros. L’aventure est tellement intrigante, riche en action et en découverte, qu’on en devient vite accro.

Synopsis

Nous avions laissé Sugimoto et sa bande aux prises avec le chasseur, la confrontation est sanglante et le dénouement ne peut être que mortel. La quête de l’or volé des Aïnous est sur le point de basculer, les pions avancent sur un échiquier dangereux. Pour le moment, trois forces sont engagées : d’un côté Sugimoto, Ashirpa et Yoshitake, d’un autre la 7eme division du stratège Tsurumi et, enfin, les anciens du Shinsengumi dirigés par Hijikata. Sugimoto et ses compagnons auront beaucoup à faire pour rivaliser avec ces monstres de puissance mais la chance, pour le moment, semble toujours leur sourire.

Avis

Ce tome apporte vraiment beaucoup de choses au récit, après un début très rythmé et haletant opposant nos héros au chasseur, nous nous retrouvons dans un moment de stase, le temps s’arrête autour d’un repas Aïnou. Ce banquet sera l’occasion idéal d’approfondir la culture locale avant de rappeler la puissance des factions rivales. Nos héros sont dans ce que l’on appelle au cinéma une « impasse mexicaine » : en l’absence d’une alliance, chaque faction est menacée par les deux autres, ce qui bloque la situation, car attaquer l’une des deux autres vous mettrait à la merci de la troisième ! Nos héros sont plutôt épargnés durant ce tome et les escarmouches se font plus entre la 7eme division et le Shinsengumi. Et cela constitue un vrai point fort pour ce tome car nous découvrons les vraies ambitions des différents acteurs et tout n’est pas si simple surtout depuis l’énorme révélation du milieu de tome.

Encore une fois nous sommes face à un récit maitrisé qui sait relancer son intrigue avec brio. L’aventure prend une nouvelle dimension et nos héros vont être face à un nouveau danger : un être totalement hors de contrôle animé par la folie. Une fin de tome qui remet en question tout ce que nous pouvions penser : je vous avais dit, lors d’une précédente chronique, que je ne craignais pas pour nos héros… et bien oubliez ça, je retire tout ce que j’ai dit.

Ce tome est aussi beaucoup moins gore que les précédents mais cela ne veut pas dire que tout soit tout beau, tout rose dans le monde de Golden Kamui, bien au contraire. En effet, s’il y a bien une chose qui ne change pas, c’est que le calme amène toujours la tempête. Toujours un gros coup de cœur pour Ô Grimoire mais cette lecture ne correspondra pas à un public jeune.

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s