Manga

Golden Kamui – T.5

Chronique de Golden Kamui – T.5, de Satoru Noda.

« Résister de toutes mes forces, puis m’embourber dans les tréfonds du désespoir… Pour être enfin massacré comme l’a été mon petit frère !! »

Satoru Noda, Golden Kamui – T.5, Éditions Kioon, 2019, p. 36-37.

Motivations initiales

Le final du tome 4 était à mes yeux tellement puissant que je devais lire de toute urgence la suite. Golden Kamui arrive à tenir en haleine le lecteur grâce à une mise en scène dynamique et une intrigue maitrisée. C’est à chaque fois un plaisir d’en découvrir plus sur cette aventure incroyable.

Synopsis

Sugimoto et ses compagnons se sont réfugiés dans une pêcherie, mais autour d’eux rôde un tueur en série faisant parti des tatoués.

Ce coin de pêcheurs va être la croisée des chemins pour les différentes factions à la recherche de l’or volé des Aïnous. La 7eme division et les anciens du Shinsengumi sont prêts à en découdre.

Nos héros se retrouvent au milieu d’une escarmouche sanglante, la fuite est la seule solution.

Avis

Encore un tome passionnant, avec un rythme différent de ce que nous avons lu avant. L’histoire commence avec Sugimoto et sa bande au sein de la pêcherie, essayant de fuir tout en essayant de récupérer la peau de Kozuo le tueur. C’est un passage haletant, avec des rebondissements inattendus. La folie de Kozuo est atypique et fait froid dans le dos. Mais heureusement, comme à chaque fois ce périple se termine autour d’un bon repas des héros sains et saufs. La grosse surprise de ce tome vient du fait que cette partie ne dure que la moitié du livre, la suite s’oriente sur le personnage de Genjiro Tanigaki, un ancien soldat de la septième division, repenti devenu chasseur. Et encore une fois, le talent d’écriture de Satoru Noda fait des miracles : en très peu de temps, il parvient à nous faire adorer le personnage. Comme il s’agit d’un personnage secondaire, tout au long de son histoire, j’ai eu la peur au ventre de le voir succomber au moindre danger.

Certaines pages sont vraiment impressionnantes et impactantes, le dessin est tellement précis que l’on peut rester plusieurs minutes à scruter une page pour en distinguer les moindres détails.

La dernière révélation aura des conséquences sur la suite mais pour le moment, je n’en imagine pas encore l’ampleur. Le récit s’améliore encore au fur et à mesure des tomes et j’attends avec impatience la prochaine surprise qui donnera une nouvelle dimension à cette quête incroyable.

Encore et toujours un énorme coup de cœur pour Ô Grimoire !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s