Historiques, Roman

La nuit des orateurs

Chronique de La nuit des orateurs, de Hédi Kaddour.

« Elle a donné L’ordre de s’arrêter, elle veut respirer l’air du Forum, c’est le centre de tout, de la Ville, de l’Empire, du Monde ! »

Hédi Kaddour, La nuit des orateurs, Éditions Gallimard, 2021, p. 74.

Motivations initiales

Je n’avais pas entendu parler de ce livre avant qu’il ne me tombe entre les mains lors d’une virée en librairie. En parcourant rapidement la quatrième de couverture, je constate que ce livre a tout pour me plaire – Rome, un empereur bouillonnant de violence, une épouse qui tente de sauver son mari…

Je me rends compte que mon attirance se porte de plus en plus autour des romans historiques ou des thrillers historiques. S’agira-t-il seulement d’un « moment » avant un nouveau virage, ou cela sera-t-il une tendance durable ? À voir…  Et vous, ça vous est déjà arrivé de noter une évolution dans vos attentes et goûts de lecture ?

Synopsis

S’attirer les fureurs de l’empereur… voilà un jeu bien dangereux auquel il ne faut pas jouer sous le règne de Domitien…

En prenant ouvertement pour cible Baebius Massa – l’un des favoris de l’empereur – et en l’accusant de prévarication – manquement grave aux obligations d’une charge, d’un mandat, d’après le Trésor de la langue française, souvent employé pour les fonctionnaires -, trois hommes risquent leur vie. L’empereur est furieux et veut leur tête, mais il hésite au sujet du troisième compère, Publius Cornelius, que nous connaissons plus souvent sous le nom de Tacite, l’un de ses plus proches conseillers et époux de la sublime matrone romaine, Lucretia.

Intrigues, trahisons, sentiment de percussion, violence et guet-apens, ce véritable duel entre l’empereur Domitien et ses trois opposants nous entrainent au cœur de la Rome antique. 

Avis

Dès les premières pages de ce roman, je comprends que tout est réuni pour me plaire… Hédi Kaddour nous embarque pour une balade dans la ville impériale en prenant grand soin de ne pas épargner à son lecteur la pauvreté, la violence, le stupre qui y règnent. Ici, on saisit très vite que l’empereur Domitien oscille perpétuellement entre violence et paranoïa. Sa personnalité tyrannique, ses terribles accès de fureur font que l’avenir des trois accusateurs de Massa ne tient qu’à un fil…

Le décor est posé, je sens que l’auteur va me tenir en permanence dans un état de stress et va jouer avec mes nerfs au sujet de la sanction des trois accusateurs ! J’aime cette sensation, j’aime naviguer en eaux troubles et ne pas avoir toutes les réponses à mes interrogations dans les premières pages. Pour un roman historique, je trouve que Hédi Kaddour propose quelque chose d’assez novateur et qu’il réussit pleinement son pari !

Ce que j’ai aimé de ce roman, c’est l’impression d’avoir voyagé entre les époques. J’ai parcouru les différentes provinces de l’Empire romain, déambulé dans les rues de Rome en litière, eu l’honneur de prendre un repas aux côtés de l’empereur dans une salle à manger tournante construite par Néron… Je ne pensais que cette histoire allait être une si belle invitation au voyage. 

Là où le génie de l’auteur intervient, c’est de parvenir à proposer à son lecteur de revivre des scènes frôlant celles se déroulant dans un théâtre, montrant l’importance du verbe et surtout de l’éloquence de certains grands hommes. Les mots sont des armes et ici, ils peuvent vous sauver la vie ou bien vous condamner en un claquement de doigt.

Tension permanente, scènes théâtrales, immersion au sein du pouvoir, pour moi ce livre est une très belle surprise et l’une de mes plus belles lectures de 2021. Malgré tout, je me dois de faire une petite mise en garde, je trouve que la compréhension peut parfois être un peu délicate si l’on a pas quelques connaissances sur la carrière des honneurs à Rome et sur l’organisation de la société romaine… voire même quelques notions de latin. En effet, de-ci, de-là, quelques expressions non traduites nous sont proposées. Devoir chercher à chaque fois serait probablement assez pénible.

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

1 réflexion au sujet de “La nuit des orateurs”

  1. Pour moi aussi les goûts évoluent ou changent….. Et je trouve cela rassurant cela prouve que j’ai besoin à certains moments de certains univers ou que mon exigence par rapport à ce que j’attends de mes lectures évolue et devient plus sélective…. Trop à lire, trop de livres il faut faire le tri 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s