Manga

Teenage Renaissance

Chronique de Teenage Renaissance, de Yushin Kuroki.

« Les darons de David lui ont interdit d’aller sur Internet. Les enfants peuvent parfois trouver les parents envahissants… Mais ils font ça par amour… Pour le bien de leur progéniture et de son petit oiseau ! MANNEKEN-PIS ! « 

Yushin Kuroki, Teenage Renaissance, Éditions Akata WTF, 2021, p. 95-96.

Motivations initiales

Une série en quatre tomes, des couvertures inspirées de célèbres tableaux et des protagonistes issus de la Renaissance tous étudiants au lycée du Louvre… la branche WTF (What The F*ck) de Akata porte bien son nom. L’intégrale tombe directement dans mon tote-tag et hop direction la caisse.

Synopsis

David – littéralement la statue de Michel-Ange – est étudiant au lycée du Louvre et comme tous les lycéens, ce dernier se retrouve tourmenté par ses hormones qui l’attirent irrésistiblement vers la plus belle fille de l’établissement, la belle Vénus – de Botticelli. Nous allons suivre le quotidien burlesque de ce jeune homme en quête d’amour, entouré de ses amis.

Avis

Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant ri en lisant un manga et, croyez-moi, par les temps qui courent ça fait vraiment du bien ! Ici, on plonge dans le quotidien de David et c’est une source de bonne humeur – intarissable – du début à la fin !

Chaque chapitre parvient à nous décrocher un sourire tellement les situations sont burlesques et les personnages désopilants, comme, par exemple, Manneken-Pis, le loubard repenti toujours nu et prêt à aider ses amis, ou encore Mona Lisa qui ne porte les traits de son auteur que quand elle est mal à l’aise.

Au-delà de l’humour omniprésent, la relation entre David et Vénus évolue naturellement au fur et à mesure de la lecture et nous sommes face à une vraie et belle histoire d’amour. Que de l’amour pur, rien de gnangnan !

Tous les personnages ont leur moment de gloire, ici personne n’est inutile. Et l’auteur a une façon bien personnelle de nous les présenter, de les faire évoluer, si bien qu’on ne peut s’empêcher de se dire qu’il aime réellement les personnages qu’il a créés.

En parlant de l’auteur, Teenage Renaissance est la première œuvre complète de Yushin Kuroki qui trouve le temps de nous expliquer entre chaque tome son parcours de mangaka et moi ça me passionne.

Tous les tomes se terminent avec une histoire créée par l’auteur mais qui n’a pas eu la chance d’être publiée, soyons clairs, ça ne vole pas très haut mais ça nous permet de voir la progression qui mènera ce livre jusqu’à nos mains.

Teenage Renaissance est une vraie première réussite, avec son dessin irréprochable, son rythme, ses histoires et ses personnages.

Certaines cases reprennent le style ou la mise en scène de tableaux très connus des amateurs d’art, permettant de faire de nombreuses références culturelles toujours expliquées entre les chapitres.

On rit, on sourit et on se cultive : que demander de plus ? Du coup, Teenage Renaissance est un vrai coup de cœur. La série est terminée et les 4 tomes sont disponibles dans les librairies, alors vous n’avez aucune excuse !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s