Biographies & autobiographies, Témoignages

Mon suicide

« Les richesses sociales sont limitées en quantité ; le travail est fatigant ; l’être humain est condamné à vieillir et à s’affaiblir. Cela, on ne le changera pas. Ces trois conditions expliquent les convoitises du Pauvre et les précautions que prend le Riche pour que son coffre-fort ne soit pas ouvert avec effraction. Elles expliquent les lois que les hommes ont faites pour qu’il y ait dans la société un ordre durable. »

Henri Roorda van Eysinga, Mon suicide, Éditions de l’Aire, 1992, p. 21.

Lire la suite « Mon suicide »