Drame, Roman noir

La soustraction des possibles

Chronique de La soustraction des possibles, de Joseph Incardona.

« Mimi fait traîner son repas, dessert, café, pousse-café. L’heure est propice aux confidences. Elle s’en veut un peu, d’ailleurs, de trahir la spontanéité d’Hélène au nom d’un principe supérieur, celui du clan et de la famille.Elle se rassure en songeant qu’Hélène n’en saura rien et que, de toute façon, elle aura cru rendre service. Ce qui est le cas finalement. Un immense service. »

Joseph Incardona, La soustraction des possibles, Éditions Finitude, 2020, p. 128.

Lire la suite « La soustraction des possibles »

Aventures, Bandes dessinées, Policiers, Thrillers

Gil St André – T. 4 Le chasseur

Chronique de Gil St André – T. 4 Le chasseur, de Jean-Charles Kraehn.

« Voilà le scénario. Cet après-midi, j’ai fait une demande officielle qui transitera par le Ministère des affaires étrangères, pour que le professeur Medjic soit interrogé dans le cadre de notre enquête. ‘Faudra que j’me cogne le voyage… pour rien sans doute, car les flics suisses ne sont pas très coopératifs et ma mission d’observateur ne donnera pas grand-chose. »

Jean-Charles Kraehn, Sylvain André, Gil St André – T. 4 Le chasseur, Éditions Glénat, 2000, p. 26.

Lire la suite « Gil St André – T. 4 Le chasseur »

Biographies & autobiographies, Témoignages

Mon suicide

« Les richesses sociales sont limitées en quantité ; le travail est fatigant ; l’être humain est condamné à vieillir et à s’affaiblir. Cela, on ne le changera pas. Ces trois conditions expliquent les convoitises du Pauvre et les précautions que prend le Riche pour que son coffre-fort ne soit pas ouvert avec effraction. Elles expliquent les lois que les hommes ont faites pour qu’il y ait dans la société un ordre durable. »

Henri Roorda van Eysinga, Mon suicide, Éditions de l’Aire, 1992, p. 21.

Lire la suite « Mon suicide »

Policiers, Roman, Thrillers

Le dragon du Muveran

« Sur la table de communion, un cadavre était allongé, nu. Les bras étendus étaient perpendiculaires au corps. Les jambes, attachées ensemble à l’aide d’une corde. C’était l’image du Christ crucifié. Un homme. La cinquantaine probablement. Un énorme couteau était planté dans son cœur. »

Marc Voltenauer, Le dragon du Muveran, Pocket (Slatkine & Cie), 2016, p. 31.

Lire la suite « Le dragon du Muveran »