Aventures, Heroic fantasy

Cavalier vert – T.1

« Ma fille a disparu ? (Stevic baissa le ton et continua en un grondement rauque.) La réputation de Selium est usurpée. (Il pointa un doigt tremblant en direction du doyen.) Je vous tiens pour personnellement responsable de sa disparition. J’exige de voir le Protecteur Fiori immédiatement. »

Kristen Britain, Cavalier vert, Milady, p. 202, 2016.

Motivations initiales

Sur recommandations de l’un de nos vendeurs habituels…

Synopsis

Karigan G’ladheon, fille d’un chef de clan de négociants, s’est enfuie de l’école où elle étudie, après avoir été punie. Elle a provoqué en duel le fils du prince-gouverneur de la province de Mirpuits… et elle l’a battu ! Celui-ci s’est plaint, et le doyen a sévi.

Sur la route, alors que l’on découvre une jeune fille au fort caractère mais totalement inexpérimentée, elle se retrouve face à un Cavalier vert, membre de mystérieux ordre de messagers du roi. Celui-ci, mourant, lui demande de se charger d’amener le message qu’il transportait au roi. Et Karigan se retrouve, sans l’avoir voulu et sans y être préparée, chargée dune écrasante responsabilité, avec un cheval tout à fait hors du commun, un sabre, une broche de Cavalier vert…

A partir de là, les aventures s’enchaînent : chassée par des soldats de Mirpuits, Karigan se découvre la capacité à se rendre invisible ; elle découvre un manoir occupé par deux sœurs, qui l’hébergent et lui offrent plusieurs cadeaux qui auront leur rôle à jouer ; elle est attaquée par une créature monstrueuse ; elle est capturée par deux Armes, soldats d’élites ; elle rencontre des Elétiens, qui en général vivent cachés dans la forêt ; elle est poursuivi par l’Homme Gris, qui a déjà tué plusieurs Cavaliers verts…

Comment mènera-t-elle a bien sa mission ? Pourquoi le message qu’elle transporte est-il si important ? Parviendra-t-elle à remettre à temps au roi Zacharie le message, lui permettant alors d’échapper au complot ourdi par son frère ?

Avis

> L’avis de C

Je ne regrette pas d’avoir écouté ma vendeuse fétiche qui est toujours de bon conseil ! Elle a su me vendre le livre, sachant que le résumé en quatrième de couverture est alléchant et que la couverture attire l’oeil…

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, car même si T m’avait dit que c’était très bien, j’ai souvent du mal avec la fantasy… Eh bien, j’ai adoré ! Et c’est même carrément l’un de mes coups de coeur de l’été 2017 !!!

Commençons par les personnages – notamment le roi de Sacoridie et d’Alton -, ils sont tous attachants certes, mais le coup de coeur revient à l’héroïne à qui l’on s’identifie rapidement, j’ai aimé l’accompagner tout au long de ce livre, la voir gagner en maturité et grandir…

Alors certes, les descriptions ne manquent pas, certains s’en plaindront peut être mais… moi, je ne les ai pas trouvé d’une longueur interminable et elles permettent de bien entrer dans l’univers inventé par l’auteure !

Enfin, l’écriture est fluide, simple, l’idéal pour une lecture très agréable !

Un petit bémol – oui, il en faut bien un ! -, même si l’action ne manque pas, il y a quand même quelques longueurs…

Pour conclure, ce livre est à recommander à l’ensemble des fans de fantasy et même pour ceux qui ne sont pas adeptes, croyez-moi, Cavalier vert saura vous captiver !

> L’avis de T

Ce tome 1 est une réussite. Les 600 pages se lisent sans problème, et l’on a envie de connaître vite la suite (5 tomes sont déjà disponibles en grand format, 4 en poche).

La quête de Karigan – car c’est bien de cela qu’il semble s’agir, à la lecture de ce premier tome – commence dans ce premier tome. Elle est encore totalement inexpérimentée, elle a tout à découvrir. Heureusement, elle bénéficie de beaucoup d’aides… qui, dans les 300 premières pages, paraissent même parfois un petit peu artificiel : l’intervention un peu providentielle de certains acteurs semble parfois un brin « tiré par les cheveux ».

Mais rapidement, on voit les choses se mettre en place. Karigan, qui se découvre en même temps que nous, a visiblement des prédispositions tout à fait particulières. Progressivement, elle va également passer de l’enfance à l’âge adulte, avec l’entrée dans sa vie sentimentale.

On découvre aussi un monde dont la magie a été écartée : un mur, le mur de D’Yer, a été construit des centaines d’années plus tôt pour cantonner hors du royaume les créatures et la magie. Mais peut-on les faire disparaître définitivement ?

Bref, les questions en suspend sont prometteuses, l’écriture est agréable : tout est réuni pour passer un bon moment !

IMG_3592

2 réflexions au sujet de “Cavalier vert – T.1”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s