Manga, Policiers

Museum – Killing in the rain – T. 2

« Les heures des crimes et les moyens utilisés nous laissent penser qu’il est à l’aise financièrement… Par conséquent, il peut se permettre de se faire soigner dans un grand hôpital spécialisé, le meilleur du pays… Autrement dit, le vôtre… »

Ryôsuke Tomoe, Museum, T. 2, Pika édition, 2017, p. 56.

Motivations initiales

Après avoir lu le premier tome, il était hors de question de ne pas lire le deuxième…

Synopsis

Trop directement concerné par l’enquête, puisque sa femme et son fils ont sans doute été capturés par le meurtrier, le lieutenant Sawamura se fait débarquer de l’enquête. Naturellement, il ne lâche pas l’affaire, et la piste qu’il suit semble donner des résultats… Mais la confrontation avec le suspect ne se termine pas exactement comme il le souhaitait…

Avis

> L’avis de C

Faire ses premiers pas dans le monde des mangas avec cette série, c’est placer la barre très très haut !

Cette histoire palpitante nous entraîne dans une course contre la montre pour sauver la femme et le fils du lieutenant Sawamura des terribles griffes du tueur au masque de grenouille. Pendant toute la durée de l’épisode, on est en apnée, vous verrez si vous vous  lancez dans cette trilogie ! Une ambiance lourde, morose et étouffante qualifie parfaitement bien cette série !

Les dessins donnent l’impression d’être réalisés au scalpel tellement ils sont minutieux et extrêmement précis pour retranscrire la peur, la haine et la douleur des différents protagonistes. Bref une impression bien glauque !

Ce deuxième épisode renforce mon avis positif sur cette série : c’est brillant, c’est prenant et on n’a qu’une envie : connaître la fin ! Plongez-vous sans plus attendre dans cette histoire sombre et violente en trois volumes – qui sont tous sortis d’ailleurs – !

Allez les hommes grenouilles, à vous de lire ! 🙂

> L’avis de T

L’histoire est toujours aussi prenante, le suspense haletant. Avec le lieutenant Sawamura, on est énervé par sa mise à l’écart de l’enquête, on espère avancer vers le dénouement… Et, quand l’histoire rebondit, cela devient carrément irrespirable, ce qui, pour le lecteur, se traduit par le fait qu’il devient littéralement impossible de lâcher le livre !

Les dessins sont toujours aussi efficaces, allant du très sombre, très noir, jusqu’au très clair, quasi-clinique. On a l’impression d’être sous ces néons bien lumineux, bien glauques…

Bref, on reste, avec ce deuxième tome, dans la droite ligne du premier. C’est du tout bon, et, à peine le tome 2 refermé, il faut passer au dernier tome, dont on imagine qu’il va couronner en beauté l’ensemble !

Alors ? Alors, allez-y, n’hésitez pas. Et vivement le T. 3 !!!

IMG_5453

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s