Espionnage, Thrillers

Djihad à Paris

« Parler de faisceaux d’indices mis bout à bout était un crime contre l’esprit du renseignement. On n’en déduisait que des suppositions, et les suppositions ne menaient qu’aux grandes catastrophes. L’intuition d’un analyste provoquait souvent plus de dégâts que l’adversaire n’envisageait d’en faire. »

Marc Bowman, Djihad à Paris, Éditions Pierre de Taillac, 2016, p. 39.

Motivations initiales

Nous suivons depuis un certain temps les Éditions Pierre de Taillac, qui propose des publications autour des questions militaires. Lorsqu’ils nous ont proposé ce livre – un thriller -, ainsi que le suivant du même auteur, La bombe d’Alger, nous avons bien sûr accepté. Ci-dessous la chronique sur le premier !

Synopsis

Un groupe d’hommes des forces spéciales françaises assistent, dans le désert de Lybie, à l’attaque par un commando d’un dépôt d’armes. Des mortiers lourds sont dérobés. Quel emploi les assaillants envisagent-ils de faire de ces armes ?

À Paris, Aymar et sa collègue, Julie, sont chargés d’enquêter par leur chef, Directeur adjoint du renseignement de la DGSE. Rapidement, ils identifient deux intermédiaires, un français et un allemand, qui semblent avoir participé à l’opération ayant abouti à la livraison des mortiers et des munitions correspondantes, des années plus tôt.

En remontant la piste, ils découvrent l’existence de plusieurs réseaux dormant d’agents mis en place durant la guerre froide, dans l’optique, à l’époque, de pouvoir entretenir la résistance si les Russes attaquaient. Des réseaux initialement connus des services européens, puis repris par les américains.

Mais quel lien tout cela a-t-il avec les mortiers dérobés, les munitions chimiques du régime syrien et un trafic d’or du côté de Naples ? L’urgence de la situation apparaît encore plus vitale lorsque, avec un coup de pouce de la chance, une tentative d’attentat, avec l’un des mortiers, est déjouée…

Avis

> L’avis de T

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu un roman d’espionnage, mais je devrais m’y remettre !

Le sujet est évidemment d’une brûlante actualité, avec ce Djihad à Paris. Et compte-tenu du fait que l’auteur est présenté comme « un ancien membre des forces spéciales françaises », ayant occupé un poste important au sein du dispositif de défense nationale, il est intéressant d’avoir une vision de la façon dont les choses peuvent se dérouler « en vrai ». Naturellement, il n’y a pas de notice explicative pour distinguer ce qui est réel et ce qui relève, peut-être, de la fiction…

L’ensemble est efficace, avec un bon rythme, des rebondissements et des passages haletants. On suit avec plaisir Aymar de Milandre, ancien des forces spéciales versé à la DGSE : avec sa collègue – les relations ne sont pas totalement évidentes au démarrage -, ils sont les premiers à enquêter sur l’attaque du dépôt d’armes en plein désert lybien, et cela les emmène plus loin qu’ils ne l’auraient imaginé au départ.

On découvre des services dans lesquels les relations hiérarchiques ne sont pas si simples, dans lesquels, également, les affectations d’origine (policiers, agents de terrain…) influent fortement sur la considération et l’écoute que l’on peut espérer avoir. On découvre des relations difficiles entre services (DGSE, DGSI…). On découvre des collaborations internationales à géométrie variable. Bref, on découvre un milieu dans lequel il faut se méfier autant de ses amis que de ses ennemis… mais, ça, finalement, rien de nouveau dans les romans d’espionnage !

De Paris à Doha, de Naples à la Bavière, de la Drôme à Raqqah, de Djibouti à Agadez au Niger, on découvre les imbrications des petites et de la grande histoire. Cela n’est pas forcément très rassurant, d’autant plus si l’on accorde foi à la mention portée sur la cover, signalant qu’il s’agit du « plus réaliste des thrillers sur l’antiterrorisme ». Mais les événements récents donnent l’impression qu’en effet, l’histoire est crédible.

Amateurs de romans d’espionnage, n’hésitez pas : Aymar de Milandre vous attend. De pied ferme !

IMG_0576

1 réflexion au sujet de “Djihad à Paris”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s