Non classé

L’affaire écossaise

Chronique de L’affaire écossaise, de Stéphane Genêt.

« Dans un horizon constellé d’îles, la ville apparut comme appuyée sur les rochers. La partie basse reposait sur des pilotis avec des canaux qui rappelaient ceux de Hollande. Dans la cité haute, les maisons se serraient les unes sur les autres en amphithéâtre, très peu en brique, la plupart d’un bois peint en rouge. »

Stéphane Genêt, L’affaire écossaise, auto-édité, 2020, p. 53.

Motivations initiales

C’est l’auteur qui nous a contacté et proposé de découvrir le premier tome de ce qui est appelé à devenir une série, dont le héros est Leslie, espion du Roi. Le fameux Leslie s’appelle en réalité Ewan, il est écossais, à une époque où il n’est pas simple d’être écossais, sous l’occupation anglaise, et alors que les Stuart, qui ont, en plus, le mauvais goût d’être catholiques, jouent, en plus, de malchance… Aussitôt proposé, aussitôt accepté, et ce livre a rejoint notre PAL. Deux mois plus tard, il était temps de l’en extraire : c’est désormais chose faite !

Synopsis

Ewan Alexander George, baron de Blantyre, est major au Royal Suédois. Écossais d’origine et fidèle aux Stuart, il a dû quitter son pays, alors que son ainé, comte de Blantyre, en tient pour le parti anglais. Issu de la petite noblesse, il n’a guère d’autre choix que d’exercer le métier des armes, ce dont il s’acquitte au service du Roi de France.

Lors de la bataille de Fontenoy, il se fait remarquer en se faisant passer pour hollandais, ramenant, au début même de la bataille, de précieuses informations au camp français.

Remarqué par le comte d’Argenson, ministre de la guerre de Louis XV, celui-ci l’embarque dans une drôle d’aventure. Il le charge de se rendre en Suède, pour tenter de retrouver la trace d’un précédent envoyé français, Gournay, et pour recruter de jeunes nobles suédois, afin de les envoyer soutenir le parti Stuart, en Écosse.

Ce rôle d’espion, s’il ne semble pas digne aux yeux d’Ewan, lui permet tout de même de concilier deux de ses intérêts : son régiment, le Royal Suédois, et l’Écosse. Il accepte donc, et le voilà en route, accompagné d’un curieux individu, Crissac, qui semble surtout se complaire au lit des femmes, et a, visiblement, sérieusement déplu au ministre…

Avis

Stéphane Genêt, l’auteur, est professeur d’histoire. Il a rédigé une thèse en l’histoire moderne, sur les questions liées à l’espionnage. Et il mobilise donc ce qu’il a découvert à l’occasion de ses recherches dans les archives, au service de cette histoire.

C’est donc sur une solide base historique que s’articule cette intrigue. On est en 1745. En France, c’est Louis XV qui règne ; en Angleterre, Georges II est au pouvoir, et fait face à la dernière révolte jacobite, menée, notamment, par Charles-Édouard Stuart, Prince régent depuis 1743.

On le comprend, la trame historique est solide, et c’est naturellement un vrai point fort de ce livre.

Le personnage d’Ewan, ce baron de Blantyre, est également intéressant, et c’est une très jolie idée que de nous proposer de découvrir la situation de l’époque – dont il faut reconnaître qu’elle nous est, pour l’essentiel, assez mal connue, notamment au Royaume-Uni – par ses yeux. L’opposition avec son frère permet d’imaginer de nombreux développements.

L’idée de découvrir dans une série de roman ce qui constitue une partie de l’histoire de l’espionnage est également très séduisante.

Ensuite, ce livre, auto-édité, présente les failles que l’on peut retrouver dans beaucoup de livres qui n’ont pas eu l’heur de passer par les services d’un éditeur. La relecture est un métier, même s’il est encore souvent sous-estimé (pas dans les milieux de l’édition, évidemment… en tout cas pas en général). L’intrigue gagnerait à être encore densifiée et musclée, mais il y a de jolies promesses.

Je ne sais pas si c’est ce qu’espère l’auteur, mais il me semble que ce que l’on peut lui souhaiter, c’est de rencontrer un éditeur qui souhaiterait l’accompagner dans ce travail.

Pour les amateurs d’intrigues d’espionnage historiques, n’hésitez pas à jeter un œil sur ce livre, vous pourriez être agréablement surpris !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s