Conte, Jeunesses, Livres jeunesses

Rouge

Chronique de Rouge, de Pascaline Nolot.

« Par conséquent, les habitants avaient dû se résigner définitivement à l’évidence : Malombre était damné, et ses filles, condamnées. Tout cela, par la faute originelle de la mère de Rouge. »

Pascaline Nolot, Rouge, Gulf Stream Éditeur, 2020, p. 70.

Motivations initiales

Je dois vous avouer que je n’ai pas du tout lu le résumé se trouvant sur la quatrième de couverture de ce livre… Je ne sais pas comment l’expliquer mais c’est la couverture du livre qui m’a fait craquer… C’est sombre, ça interpelle et ça semble prometteur. Bref, un livre – encore un ! – acheté sur un coup de tête et sans aucune raison particulière ! 

Synopsis

Malombre. Rouge est détestée par les habitants de son village. Les villageois se moquent ouvertement d’elle à cause de la tache rouge sur la moitié de son visage… Ils lui donnent les pires surnoms possibles mais surtout ils souhaitent la voir quitter au plus vite Malombre car, forcément, cette tache est le signe que Rouge est possédée par le malin, comme l’était sa folle de mère. Même son père, Gauvain, ne veut pas la voir dans l’auberge, de peur que les clients ne quittent l’établissement. Il autorise juste la jeune fille à dormir avec les chevaux, entre leur crottin et la paille… 

Dans sa pénible existence, Rouge a malgré tout des moments d’insouciance et de légèreté avec Liénor – qui est son seul ami -, elle peut également compter sur le soutien du Père François. Le curé protège la demoiselle. Mais Rouge est, comme toutes les filles de Malombre, promise à un destin funeste, lors de son premier sang, elle devra devenir à son tour une bannie et rejoindre la monstrueuse grand-mère dans la ténébreuse forêt… 

Et si ce bannissement était salutaire pour la jeune Rouge mais qu’il était également synonyme de révélation d’odieux secrets ?

Avis

Un livre extrêmement surprenant… Ce livre a rejoint ma PAL sur un coup de tête, uniquement car la couverture me plaisait. Je ne savais pas à quoi m’attendre mais en tout cas je ne m’attendais pas à cela !

Rouge, c’est une réécriture cruelle, sombre voire un brin gothique du célèbre conte que nous connaissons tous, Le petit chaperon rouge. Au fil des pages, on se surprend à se dire à soi-même « mais ça c’est un clin d’œil au chaperon rouge ! », c’est vraiment très malin de la part de Pascaline Nolot… En effet, l’auteure mène le lecteur par le bout du nez en lui donnant de faux indices, en le mettant sur des fausses pistes faisant allusion au célèbre conte, mais ici l’histoire est bien plus glauque et bien plus tordue !

Pour un roman jeunesse, c’est extrêmement sombre et je pense que ce n’est pas à mettre entre toutes les mains. Il faut avoir les tripes bien accrochées par moment ! Mais l’histoire est vraiment très bien ficelée et sans faille. On y parle d’amitié – sincère et profonde – qui passe outre la différence et le regard réprobateur des autres, de lâcheté et surtout d’abus de confiance/trahison…

Outre l’histoire qui fait un peu flipper et qui joue un peu avec le palpitant du lecteur, j’ai particulièrement aimé le style de l’auteure. Pascaline Nolot utilise avec brio un vocabulaire un peu daté donnant plus de profondeur à son histoire, elle parle de la sylve plutôt que de la forêt ou bien encore de la vénusté au lieu de la beauté. J’ai trouvé que l’emploi de ce type de vocabulaire donnait encore plus de noirceur au récit et plongeait totalement le lecteur dans cette histoire un brin magique et totalement déroutante ! 

Une histoire qui parle de sujets très actuels tels que le consentement, le viol et également le harcèlement. C’est à la fois fort et délicat, c’est une très belle découverte mais qui est bien plus sombre que le conte que l’on connait… 

Aller, un peu de courage, jeunes filles, allez donc porter ce panier de victuailles à la grand-mère… 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s