Bandes dessinées, Roman graphique

Gainsbourg (vie héroïque) Journal d’un tournage

Chronique de Gainsbourg (vie héroïque) Journal d’un tournage, de Mathieu Sapin.

« La « gueule ». Pendant ce temps, à l’étage, l’équipe DDT (effets spéciaux) termine le maquillage de la gueule. La gueule est le double monstrueux de Serge Gainsbourg : un démon intérieur qui dialogue avec lui. On dirait une grande marionnette. C’est la première fois que les gens le voient en vrai. »

Mathieu Sapin, Gainsbourg (vie héroïque) Journal d’un tournage, Éditions Delcourt, 2021, p. 62.

Motivations initiales 

J’ai grandi avec Gainsbourg grâce à mon papa… Je connais sa vie, ses chansons, ses dérives. Forcément quand le film de Joann Sfar est sorti, j’ai été le voir et j’ai eu un vrai coup de cœur pour La gueule ! Alors vous vous doutez bien que ce journal de Mathieu Sapin allait rejoindre ma bibliothèque ! 

Synopsis

Mathieu Sapin et Joann Sfar sont deux grands amis. Alors lorsque Joann suggère à Mathieu de réaliser un roman graphique du tournage de son film, celui-ci est emballé mais ne sait pas vraiment à quoi s’attendre… 

Voici donc l’épopée du tournage du film mais également de l’après-tournage… Plus de cinq cent pages en plongée totale dans l’univers du cinéma français ! 

Avis 

Mathieu Sapin nous offre ici un livre rempli de secrets, de moments de doute, d’engueulades et de coups de gueule, mais surtout, de beaucoup d’humour ! 

Pendant plus de cinq cent pages, j’ai eu l’impression de faire partie du casting du film ou bien encore de l’équipe technique de celui-ci. On se fait littéralement emporter par ce making of, on est aspiré dans la folle course de la création de ce film au côté de Mathieu Sapin ! On se retrouve à tourner les pages avec frénésie pour arriver jusqu’à la sortie du film et on espère au côté de toute l’équipe que le film fasse un carton ! 

J’ai appris une multitude de détails ! Ce film est un de mes films chouchous, un de ceux que je regarde quand j’ai le moral en berne alors forcément découvrir les secrets de sa réalisation c’est vraiment du bonheur à l’état pur ! Je me revois dire à haute voix – sous les yeux un peu hallucinés de ma moitié – « Ah tiens ! Thomas Fersen a prêté sa voix ! », ou « Oh mais Serge Tessot-Gay faisait partie de l’aventure ! Génial !!! ». Bref, c’était une lecture plaisir et j’ai adoré et dévoré chaque page ! 

Ce qui m’a vraiment le plus plu, c’est le côté « brut », un peu « brouillon » de ce que nous livre Mathieu Sapin et c’est appréciable, car ça sent la vérité et la réalité, il n’a pas cherché à gommer ou à retravailler certaines planches et moi qui aime les choses vraies, j’ai vraiment apprécié ! 

L’émotion était aussi au rendez-vous car, pendant de nombreuses pages, j’ai eu à la fois l’impression de redécouvrir ce film mais également Gainsbourg. Des anecdotes, des revisites, des souvenirs, voilà les trois mots clés qui résument ma lecture… 

Ce roman graphique restera sans aucun doute en exposition permanente dans ma bibliothèque ! 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s