Historiques, Roman

Le soleil sous la soie

« Nicolas lui proposa de passer le lendemain à la boutique afin de lui remettre un baume et une tisane qu’il aurait confectionnés. Il savait que, ce faisant, il venait d’enfreindre les règles en vigueur dans sa corporation de ne pas remettre en cause le diagnostic des médecins et de ne pas délivrer de potions médicinales. Mais il était persuadé d’avoir fait le meilleur choix pour son patient. »

Eric Marchal, Le soleil sous la soie, Editions Pocket, p. 80, 2013.

Lire la suite « Le soleil sous la soie »