Policiers, Roman noir, Thrillers

Dans la gueule de l’ours

Chronique de Dans la gueule de l’ours, de James A. McLaughlin.

« En fait, son contrat de travail stipulait qu’en tant que gardien de la réserve de Turk Mountain, Rice n’avait pas le droit de porter une arme sur la propriété, sans doute parce que les membres de la direction craignaient qu’un gardien armé d’un pistolet tire sur un intrus et qu’eux-mêmes se retrouvent inculpés. Mais les braconniers étaient des intrus par définition armés et Rice avait envisagé d’emporter la carabine de calibre .22 pour les traquer dans la montagne. »

James A. McLaughlin, Dans la gueule de l’ours, Éditions Rue de l’échiquier, 2020, p. 126.

Motivations initiales

J’ai reçu ce livre dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle. L’objet en lui-même est très séduisant, la couverture et la mise en page du livre sont superbes ! Le titre de l’ouvrage est assez énigmatique tout comme son résumé sur la quatrième de couverture… Bref, tout semblait réuni pour que je passe un bon moment de lecture !

Synopsis

Rice Moore est garde forestier dans une réserve des Appalaches. C’est à dire loin de tout et de tous, ce qui lui convient parfaitement. En effet, sa plus grande crainte, c’est qu’ils le retrouvent. Ils, c’est à dire les membres du cartel mexicain de la drogue qu’il a trahi. Et qui ont essayé de le faire tuer, lors de sa première nuit en prison. C’est la raison pour laquelle il se cache et préfère vivre loin des hommes.

Mais tout est remis en question le jour où une ourse sauvage est tuée dans la réserve. Puis d’autres ours sont retrouvés morts. S’agit-il de braconnage, ou cela cache-t-il autre chose ? Pour tirer les choses au clair, Rice Moore et Sara Birkeland, une scientifique qu’il a remplacé au poste de garde forestier s’associent. En parallèle de l’enquête menée par la police, ils mettent au point un plan pour démasquer les coupables… mais qui risque également de faire remonter à la surface le passé de Rice !

Avis

Un flop ! Un gros flop ! Pour moi ce livre n’est pas un thriller… Vous commencez à me connaitre, vous savez que pour moi thriller est égal à sang sur les murs et cœur qui palpite…

J’ai eu beaucoup de peine à entrer dans l’histoire. Le prologue semblait promettre de l’action : Rice, pendant sa première nuit en prison, se fait attaquer par deux hommes. Mais, dès ce prologue refermé, lorsque l’on attaque le premier chapitre, on est au fin fond de nulle part. Et autant je comprends que Rice essaye de se faire oublier, autant je n’ai pas eu, en ces temps de confinement, d’affinités avec cet homme enfermé dehors, si je peux le dire ainsi…  Ensuite, l’intrigue suit peut-être le rythme de la vie dans ces grands espaces… moi, j’ai observé tout cela depuis le bord du chemin !

Dommage car il y avait malgré tout des éléments positifs pour captiver le lecteur. L’idée d’un « éco-roman », ou d’un « éco-thriller », dans l’absolu, c’est une belle idée. Les – longues ! – descriptions de paysages auraient pu être des bouffées d’oxygène, et le fait de s’appuyer sur une intrigue « environnementale » aurait pu donner un livre très actuel, mais je n’ai pas réussi à adhérer.

En revanche, je salue le talent d’écrivain de l’auteur : pour un premier roman, la plume, agréable, est très maîtrisée.

Depuis le début de mes lectures pour le Grand Prix des Lectrices Elle, je dois dire que la catégorie polar/thriller est – selon moi – plutôt décevante… Je n’ai encore eu aucun coup de cœur ! J’espérais que ce serait celui-ci… mais non, il me faudra attendre encore.

Et vous, avez-vous lu ce livre ?

IMG_1675

1 réflexion au sujet de “Dans la gueule de l’ours”

  1. Pas lu, mais repéré en librairie lors de sa sortie.
    Je ne m’attendais pas forcément à ce genre d’histoire, mais je reste curieuse de découvrir ce roman, mais peut-être plus en emprunt n’étant pas certaine d’adhérer…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s