Aventures, Bandes dessinées, Policiers

Oki, souvenirs d’une jeune fille au pair – T.3 Prémonitions

Chronique de Oki, souvenirs d’une jeune fille au pair – T.3 Prémonitions, d’Erik Juszezak et Christian Godard.

« Je suis franchement perplexe, pépère… Suppose que je mette dans mon chapeau une jolie japonaise naïve qui ne parvient pas à oublier son fiancé mort tragiquement, un couturier célèbre à moitié cinglé qui prédit l’avenir, et un service de contre-espionnage qui veut me faire jouer les balances, il va en sortir quoi, d’après toi ? »

Erik Juszezak et Christian Godard, Oki, souvenirs d’une jeune fille au pair – T.3 Prémonitions, Éditions Glénat, 2000, p. 17.

Motivations initiales

Il y a déjà longtemps, nous avions chroniqué les deux premiers tomes (T1 et T2) de cette bande-dessinée tout droit venue de la toute fin du XXe siècle, et, pour ce tome-ci, du tout début du XXIe, et publiée alors dans la collection Bulle noire de Glénat… Aucune raison valable de ne pas poursuivre cette relecture !

Synopsis

Alors que Lambert Lambert est appelé par son chef parce que la Direction de la surveillance du territoire – DST – s’intéresse à son dossier, Oki, elle, passe un entretien : Pablo Fontane, un célèbre couturier spécialiste des prémonitions – toute ressemblance avec Paco Rabanne ne serait naturellement que pure coïncidence… – recherche quelqu’un pour prendre en notes ses rêves, les mettre en forme, pour la publication de son quatrième livre sur le sujet.

Ayant décroché le poste, voilà Oki partie pour la Normandie, où Pablo Fontane possède une villa. Mais tout cela semble intéresser bien au-delà du cercle des amis et éditeurs du couturier. La petite station balnéaire rassemble bientôt des personnes venues de divers endroits du monde… et c’est également là que la DST demande à Lambert Lambert de se rendre…

Avis

Une nouvelle fois, la naïve japonaise se retrouve embringuée dans une histoire louche… et toujours assez improbable. Il ne faut pas s’attendre à un scénario en béton, auquel on pourrait croire de la première à la dernière page. En revanche, ce qui maintient l’intérêt dans cette série, c’est la psychologie des deux personnages centraux, Oki et Lambert Lambert.

En effet, Oki arrive en France, au début de la série, alors qu’elle vient de perdre son petit ami, Hoan, mort dans un accident de voiture. Et elle ne parvient, même alors qu’elle traverse des histoires incroyables, à faire le deuil.

Lambert Lambert, lui, sous ses dehors un peu bourrus, semble être un vrai tendre. Il s’est pris d’amitié, de pitié, ou peut-être plus, pour cette petite japonaise à la plastique avantageuse. Et il ne sait plus comment lui faire entendre raison, elle qui voit Hoan partout… Et, comme il le fait souvent avec maladresse, ils se fâchent pour mieux se retrouver – mais en tout bien, tout honneur ! Mais si certains d’entre vous se posaient la question, compte tenu du fait que la série, au total, ne compte que 6 tomes, au rythme qui est le leur, inutile d’attendre une romance entre eux deux (sauf si les auteurs nous surprennent : à partir du tome 4, ce ne sera plus une relecture, mais une première lecture, en ce qui me concerne).

Les invraisemblances signalées pour le tome 2 restent donc d’actualité. Ce qui est vraiment sympa, avec cette série, c’est son petit goût de revival, pour ceux qui ont vécu cette période de la fin des années 90 – début des années 2000. Car, à chaque fois, les auteurs mettent dans la boucle un personnage que l’on a souvent oublié, mais qui resurgit de nos mémoires… Le collectionneur d’art dans le tome 2, Paco Rabanne ici… assez emblématiques de cette période !

Alors, comme une petite madeleine, Oki ? Allez, vous reprendrez bien une tasse de thé !

IMG_1754

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s