Aventures, Bandes dessinées

Aristophania – T.3 La Source Aurore

Chronique de Aristophania – T.3 La Source Aurore, de Xavier Dorison & Joël Parnotte.

« Paracelse, Nicolas Flamel… Les plus grands alchimistes mettaient au moins dix ans à produire une simple fiole de calamyrh. Si j’en crois ce qu’a entrevu Victor, cette usine de la « montagne rouge » en a produit un lac entier en quelques mois… Avec une telle arme, le Roi banni ne fait pas que préparer la guerre…

… Il l’a déjà quasiment gagnée. »

Xavier Dorison & Joël Parnotte, Aristophania – T.3 La Source Aurore, Dargaud, 2020, p.9 

Motivations initiales

Le premier tome est tombé entre mes mains par hasard… J’ai adoré l’ambiance, l’histoire un peu fantastique et les dessins très travaillés. Inutile de vous dire que j’ai craqué très rapidement sur le second tome et que celui-ci a été un coup de cœur ! Lorsque j’ai vu que l’avant-dernier tome sortait fin octobre, je n’ai pas hésité une seule seconde à me le procurer et à le lire, le temps de deux tgv entre Paris et Nancy !

Synopsis

Gédéon alias le Roi banni est plus fort que jamais. Il est tout proche de remporter la guerre conte le royaume d’Azur. Son objectif ultime est de retrouver la Reine et de mettre fin à ses jours. Pour cela, il est prêt à tout, il s’est entouré de violents homme de mains et de la puissante calamyrh. 

Mais Aristophania n’est pas décidée à abandonner si facilement. Elle sait qu’elle et les enfants sont capables de trouver la Source Aurore. Elle s’engage alors dans une course contre la montre car le Roi Banni est à leurs trousses…

Avis

Ce tome offre au lecteur une immersion totale dans le monde de la magie et lui donne – enfin – quelques clés pour déchiffrer le fonctionnement de ce monde si particulier et des rivalités entre les deux camps. C’est très touffu, très détaillé, on en prend plein les mirettes et on en a pour notre argent ! 

Le scénario est encore une fois solidement construit et hyper bien ficelé, je vous mets au défi de trouver une seule et unique faille… Certains diront que ce tome manque de rythme et est plat mais au contraire je pense que c’est l’un des tomes les plus fondamentaux pour que le lecteur puisse enfin entrer pleinement dans l’univers si particulier de la cour d’Azur…

Impossible de se dire « aller je lis encore une page et je savoure le reste demain  » ! On passe l’album à courir, à éviter le Roi banni, à espérer que nos petits protégés ne trouvent pas la mort. Bref, une belle cinquantaine de pages qu’on avale vitesse grand V et que l’on passe en apnée tout en évitant de frôler la crise d’apoplexie ! 

Côté illustration, inutile de préciser que c’est du grand art ! On est habitués au talent incontestable dont font preuve les deux auteurs lorsqu’ils travaillent ensemble ! Moi j’aime beaucoup cette alternance entre le lugubre et la lumière, j’aime tellement cette mise en avant du côté sombre de certaines personnes et au contraire de la bienveillance des autres. 

Un univers complètement atypique, une histoire détonante, à vous couper le souffle. Il serait grand temps que vous aussi vous partiez en guerre contre le Roi banni si vous n’avez pas encore connaissance du terrible affrontement qui se déroule en ce moment-même ! 

J’attends avec impatience la sortie du dernier tome de cette incroyable série !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s