Jeunesses, Livres jeunesses

Vézovèle Tüpoleck

Chronique de Vézovèle Tüpoleck, de Delphine Perret.

« Parfois, Vézovèle regarde les humains. Il s’assoit, simplement sur un morceau d’astéroïde ou un nuage gazeux. Et il observe. Ça l’amuse beaucoup de regarder vivre ces petits êtres qui ne lui ressemblent pas. »

Delphine Perret, Vézovèle Tüpoleck, Éditions Les Fourmis Rouges, 2020, p. 22.

Motivations initiales

Comme vous en avez désormais l’habitude, nous nous retrouvons pour notre fameux rendez-vous du mercredi, jour des enfants ! On continue à chercher des pépites dans le rayon des albums jeunesse, et parfois, je dois bien l’avouer, je fais chou blanc. Mais depuis quelques semaines, j’ai trouvé un petit producteur au top qui nous fournit une belle dose de bonheur ! Encore merci aux Éditions Les Fourmis Rouges.

Synopsis

Vézovèle Tüpoleck, un drôle de nom pour une drôle de créature… Vézovèle habite dans l’espace, il peut sans aucun problème changer de forme, de couleur et donc d’apparence ! Ces différentes facultés lui permettent d’épier les humains sans se faire repérer. Qu’ils sont d’ailleurs bizarres et drôles, ces petits êtres vivant sur Terre ! Ils jouent au tennis et ils mangent même un fromage au nom un peu barbare, le camembert…

Mais Vézovèle a une crainte : que l’on découvre son habitation dans l’espace et que le calme auquel il aspire ne soit troublé par une succession d’explorations…

Avis

Voilà un album jeunesse très orignal, qui sort résolument des sentiers battus !

Ici, l’auteur nous offre trois petites histoires mettant en scène notre étrange Vézovèle Tüpoleck… Ce qui est très bien fait dans cet album c’est sans aucun doute la présentation de Vézovèle qui fait apprendre aux enfants les formes, les couleurs et également quelques animaux. 

Un coup de cœur pour les dessins qui sont très épurés au niveau du trait mais très contrastés entre le noir de l’espace et les dégradés aquarelles de personnages. Petit côté ludique qui captive les enfants, il faut parfois tourner l’album dans un sens ou dans l’autre pour avoir une vision complète de la maison de Vézovèle ! 

La morale de cette histoire prend forme au fil des pages, celle de l’acceptation de la différence qui ne doit pas nous empêcher de créer des amitiés. C’est finement réalisé ! Mais également une belle leçon sur la protection de nos espaces – la terre, l’endroit où l’on réside – afin d’éviter la foule et les explorations qui pourraient voir la fin de notre tranquillité et ruiner notre écosystème… 

Une belle et douce lecture qui nous transporte jusqu’au milieu des étoiles ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s