Biographies & autobiographies, Histoire, Historiques, Roman

La vie tumultueuse de Mary W

Chronique de La vie tumultueuse de Mary W, de Samantha Silva.

« Si seulement Mère m’avait regardée de cette manière-là, rien qu’une fois, de cette manière qu’elle avait de regarder Ned. Cette manière que j’ai de te regarder toi, petit oiseau. Je m’en serais retournée à ma butte et j’aurais été heureuse pour le restant de mes jours. »

Samantha Silva, La vie tumultueuse de Mary W, Les Presses de la Cité, 2022, p. 48.

Motivations initiales

Encore un gracieux envoi de la part des éditions des Presses de la Cité, que nous remercions ici chaleureusement !

Synopsis

1791. Mary Wollstonecraft donne naissance à son second enfant. La jeune mère se sent pleinement épanouie dans son rôle et couve sa progéniture. Mais la sage-femme s’inquiète de la santé de la mère et lui propose de se raconter à son enfant…

Une vie incroyablement riche, une personnalité hors du commun, une âme d’aventurière, voila qui se cache derrière la mère de Mary Shelley. 

Avis

Pour ma part, je ne suis pas très fan de l’engouement autour de Mary Shelley. J’ai bien sûr essayé de lire Frankenstein, mais je n’ai pas accroché et j’ai lâchement et honteusement abandonné… Il en faut pour tous les goûts, me direz-vous ! Mais imaginez néanmoins avec quel scepticisme j’ai ouvert cet ouvrage, consacré à sa mère !

Dès les premières pages, le décor est posé, nous sommes en immersion dans la fin du XVIIIème siècle, en plein dans un monde mouvant et qui va connaître de nombreuses mutations. Très rapidement également, il devient évident que ce roman va mettre en lumière une femme dont la vie captivante est pourtant totalement oubliée de tous. Mary Wollstonecraft se révèle être ce que l’on pourrait appeler une pionnière du féminisme. Elle a eu une vie haute en couleur et n’a que très rarement épargné. Quoi de mieux que de s’appuyer sur la naissance d’un enfant – la future Mary Shelley – et de se servir de ça pour établir une transmission d’une vie qui se termine à une autre qui commence ? En effet, Mary Wollstonecraft ne disposera que d’une petite dizaine de jours pour se raconter à son enfant…

Émouvant, poignant, ce roman invite à la découverte d’une grande dame anglaise. Malheureusement, j’ai un tout petit bémol a émettre. Ne connaissant strictement rien à cette femme, je suis incapable de déterminer ce qui est vrai de ce qui est romancé. Mais quand je feuillette la biographie en fin d’ouvrage, j’ai l’impression qu’il y a eu de la part de l’auteure de solides recherches historiques sur Mary Wollstonecraft. Et on aimerait en savoir davantage sur ce qui est issu des sources, et ce qui est romancé…

Entre littérature victorienne et Histoire, Samantha Silva nous livre ici un roman mettant en lumière une grande oubliée de l’Angleterre. Une belle idée à glisser sous le sapin !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s