Roman

Les parents d’élèves et MOI !

« Pour nous, les parents, au fil du temps, le rectorat est devenu une sorte d’institution Potemkine, à l’instar des villages de carton du ministre du même nom érigés pour faire croire à la Grande Catherine en visite à travers la Russie que son peuple vivait heureux. Attirant et brillant, quand il sature notre fil twitter de ses messages enthousiastes, mais incroyablement exaspérant dans son entêtement invisible à ne répondre à aucune de nos demandes, on a même fini par se demander s’il ne serait pas plutôt une sorte de Keyser Söze inventé pour justifier tous les refus. Bref, le rectorat a réussi, comble de la ruse, à nous faire croire qu’il n’existait pas. »

Catherine Berthon, Les parents d’élèves et MOI !, Les Éditions Chum, 2019, p. 167-168.

Motivations initiales

Voilà quelques mois que nous échangeons avec les Éditions Chum, une petite maison d’édition où l’on croit au métier, aux auteurs, à l’importance du livre et de l’écriture. Ils nous avaient déjà envoyé un premier livre, Le bruit et la mémoire. Et ils nous ont proposé de découvrir celui-ci, éveillant notre curiosité avec ce sujet assez peu courant…

Synopsis

Hélène et son mari, qui mènent tous les deux une belle carrière, habitent en région parisienne. Leur fils, Gaspard, marche bien à l’école. Mais ils découvrent soudain, alors que se pose la question du lycée où celui-ci doit bientôt entrer, qu’ils ont fait un mauvais choix : plutôt que de rester dans les « beaux quartiers » de la banlieue ouest, ils ont craqué, quelques années plus tôt, pour une maison et un grand jardin… dans le Val-de-Marne !

Alors ils s’engagent dans un grand chantier : éviter à Gaspard le lycée de secteur, Marcel Paul. Dossiers dans les grands lycées parisiens, choix de langues improbables, anticipation de petits arrangements avec la vérité (logement chez mamie, ligne de téléphone d’un collègue à son nom… : les classiques destinés à contourner la carte scolaire !).

Mais, finalement, ce sera le lycée Marcel Paul. Et, pour Hélène, l’implication dans l’association de parents d’élèves, afin d’être en capacité d’accompagner son fils. Mais Hélène n’imagine pas où tout cela risque de l’emmener…

Avis

> L’avis de T

Voilà un livre très réussi, et qui mérite d’être lu par tous – au moins, par tous ceux qui ont des enfants. Pourquoi ? D’abord, parce qu’il est très bien écrit et très drôle : j’ai souvent ri au fil des pages, mon alter ego de Ô Grimoire pourrait en témoigner.

Mais également parce qu’il propose une réflexion sereine et dépassionnée sur un sujet pourtant compliqué : notre système d’enseignement. Or on sait – par expérience, par histoire familiale, par les médias – que ce sujet est rarement abordé avec objectivité. On retrouve toujours, dans les débats, des profs qui se sentent agressés, qui pensent que l’on veut les remettre en cause, et de l’autre côté, des parents d’élèves qui ne voient qu’une partie de la réalité et font souvent d’une perception individuelle – la leur ! – un cas général.

Ici, Catherine Berthon assume les clichés dont elle part – il faut aller dans un bon lycée pour avoir une chance de s’en sortir, les profs ne s’intéressent pas réellement à la réussite de leurs élèves et, de toute façon, ils ne savent pas ce qu’est « la vraie vie »…-, pour mieux les déconstruire. Non sans mettre en évidence ce qui ne marche pas ; elle n’est pas avare de ses colères, de ses déceptions. Mais elle s’implique, elle agit, elle avance. Et, surtout, partant des préoccupations infiniment légitimes de mère d’Hélène, elle montre tout ce que l’on a à gagner à la curiosité, l’ouverture, la tolérance. Et cela fait un bien fou, car ce n’est pas si courant, de nos jours, où tant de personnes, aussi intelligentes soient-elles, réagissent dans l’émotion et préfèrent se déverser sans nuances et sans distance sur les réseaux sociaux…

Ce n’est pas un essai, pas un livre blanc, pas un rapport destiné à l’Éducation Nationale. C’est un roman. Mais cela n’enlève rien à ce livre, bien au contraire.

Alors ? Alors lisez ce livre ! Et même si cela ne vous donne pas la vocation, vous en tirerez forcément quelque chose de bon !

IMG_1092

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s