Aventures, Heroic fantasy

Sénéchal – T. 1

« Ma volonté n’entre pas en considération céans. Il s’agit de la volonté du Créateur, de Yiel le Tout-Puissant. Sa Sainteté le séraphin Démosthène a reçu Ses visions divines. Il l’a choisi pour mener Varme vers une union vitale si nous, humains, voulons survivre au futur néfaste qui martèle à nos portes plus fort encore que mes béliers martèleront les vôtres demain. »

Grégory Da Rosa, Sénéchal – T. 1, Folio SF, 2019, p. 127.

Motivations initiales

J’ai vu ce livre passer sur les réseaux et puis il est tombé entre mes mains lors d’une virée shopping… J’avoue que la couverture intrigante – comprenez un roi, des lances et des étendards – a joué pour que je m’intéresse au résumé… Résultat : hop le livre s’est retrouvé dans ma besace alors que je ne lis presque pas – voir jamais, comparé à mon binôme – ce type de livres…

Synopsis

Lysimaque. Le Sénéchal est réveillé en hâte par l’architecte de la ville dépêché par le roi Edouard VI… Les bannières et les hommes du roi Lysander mettent le siège devant la cité.

Édouard réunit ses sujets pour discuter de la tactique à adopter pour défendre la ville de cette attaque imprévue. Hélas ! Lorsque le Sénéchal propose de boire pour faire descendre un peu la pression et oublier un temps ce qui est en train de se produire devant les murs de la ville, une haute dignitaire de la cité est empoisonnée par le vin… Les soupçons se tournent naturellement vers le Sénéchal, dont les ennuis ne font que commencer !

L’ennemi s’est déjà infiltré dans la cité, au sein même de la Cour ! Parmi les puissants, les ambitieux et les adversaires politiques se cachent le félon, au moins un… Dès lors le Sénéchal devra faire preuve d’ingéniosité pour défendre non seulement la ville mais également sa propre vie…

Avis

> L’avis de C

Comment commencer une chronique quand tout se bouscule dans ma tête au sujet de ce premier tome…

Est-ce que j’ai aimé ? Oui ! Est-ce qu’il y a des failles ? Non… Mais il y a un petit défaut pour ma part… Eh oui, le livre parfait n’existe pas !

Ce que j’ai vraiment aimé dans ce tome c’est la vitesse à laquelle se déroulent les événements. Avec l’arrivée des troupes de Lysander devant les murs de la cité, la machine est lancée, et ensuite ça s’accélère, ça ne cesse de rebondir ! Il n’y a aucun temps mort, aucune faiblesse dans l’enchaînement des faits et du coup ça donne encore plus de crédibilité à l’histoire ! Je pense que cet effet de vitesse est en partie du également au temps extrêmement court sur lequel se déroulent les événement relatés dans ce premier tome : on ne passe en effet que trois jours aux côtés du Sénéchal… Petit aparté, le coup de se servir des heures des messes en guise de début de chapitre pour que le lecteur – un peu initié à l’histoire religieuse – puisse se repérer est très originale et bien trouvée !

J’ai également apprécié le travail sur les personnages. On se prend d’affection pour un Sénéchal qui est torturé/tiraillé entre le bien et le mal. Mais par contre, pour des raisons que je ne sais pas totalement expliquer, je n’arrive pas à lui faire totalement confiance ! Sénéchal, tu nous prépares une entourloupe pour les prochains tomes ? 🙂

Gregory Da Rosa nous offre ici un monde très prometteur et très travaillé, fortement inspiré par la société médiévale, ce qui se ressent jusque dans les dialogues avec l’utilisation de mots en anciens français – notamment concernant l’habillement et l’armement. J’ai vraiment beaucoup aimé la maîtrise parfaite des termes de la part de l’auteur. J’ai eu l’occasion de discuter avec lui et, à l’inverse d’un Fabien Cerutti, par exemple, il n’est pas historien et a donc dû mener énormément de recherches et on ne peut que saluer son travail !

Le léger défaut est que ce style « médiévalisant » se révèle par moment un peu trop lourd et peut-être même contre-productif. Certains moments de description sont aussi trop longs à mon goût, mais… c’est un premier roman et un premier tome alors on ne peut que pardonner ces légers défauts !

Alors, pour finir, est-ce que je vous conseille cet ouvrage ? OUI ! Les gros points forts de cette histoire sont, sans nul doute, l’intrigue et le cliffhanger assez inattendu qui clôture ce premier tome, ouvrant de belles perspectives pour la suite ! Affaire à suivre au royaume de Méronne !

IMG_0961

2 réflexions au sujet de “Sénéchal – T. 1”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s