Policiers, Romance

Meurtres et pépites de chocolat

Chronique de Meurtres et pépites de chocolat, de Joanne Fluke.

« Moshe la suivit dans la cuisine et la regarda se servir un verre de vin blanc, un pseudo-chablis qu’elle achetait en cubi de cinq litres et qu’elle conservait dans le bas de son frigo. C’était de la piquette mais ça coûtait moins cher que les somnifères. »

Joanne Fluke, Meurtres et pépites de chocolat, le cherche midi, 2021, p. 101.

Motivations initiales

Benoît, du cherche midi, a proposé à la TeamThriller dont il est le gourou de découvrir cette série américaine qui compte déjà 27 tomes outre-Atlantique, et dont les deux premiers sont en cours de parution en France. On est typiquement dans le genre « cosy mystery », qui n’est pas forcément notre tasse de thé – vous avez vu comment nous filons la métaphore ? -, chez Ô Grimoire, mais il faut savoir sortir, parfois, de sa zone de confort. Ici, en plus, la promesse fait état de recettes de cookies qui émaillent l’histoire. Alors, n’écoutant que notre courage…

Synopsis

Hannah Swensen est revenue s’installer à Eden Lake, avec son chat, Moshe. Elle vient d’y ouvrir sa propre boutique, le Cookie Jar, dans laquelle, avec l’aide de Lisa, elle crée de nouvelles recettes de cookies. Elle s’est ainsi rapprochée de sa mère, envahissante, qui cherche à la caser avec tous les célibataires de la région, et de sa sœur, Andrea, de son beau-frère, Bill, shérif adjoint du comté, et de leur fille, Tracey.

Un matin, elle retrouve Ron LaSalle, le livreur de la laiterie Cozy Cow, tué dans sa camionnette d’une balle dans la poitrine, juste à côté de sa boutique.

Qui a tué Ron, et pourquoi ? Dans cette petite ville où la criminalité se résume habituellement au franchissement d’un stop sans marquer l’arrêt ou à un excès de vitesse, c’est l’affaire du siècle ! Une belle occasion, peut-être, pour Bill, d’obtenir une promotion. Mais encore faut-il, pour cela, qu’il solutionne l’énigme. Hannah se prend au jeu…

Avis

Bon, je ne m’attendais pas – et heureusement – à une histoire trépidante à couper le souffle. Je ne m’attendais pas non à un policier comme je les aime, noir, brutal, sanguinolent. Pas de surprise de ce côté là, le « cosy mystery » à la sauce Joanne Fluke est autant une histoire romantique – Delores parviendra-t-elle à caser Hannah avec l’un des prétendants dans les bras desquels elle s’obstine à la pousser ? – qu’une enquête policière.

Certains éléments ne paraissent pas totalement crédibles. Ainsi, on a, dans ce livre, deux meurtres. Et donc, deux scènes de crime. Mais Hannah, sans rentrer dans les détails et sans spoiler, se retrouve les deux fois sur place, et personne ne semble se préoccuper de ce qu’elle ait pu contaminer la scène de crime. D’ailleurs, les scènes de crime ne semblent intéresser personne, y compris pour y chercher des indices (sauf les empreintes de pas dans la moquette… elle devait être épaisse, la moquette !).

Dans le même ordre d’idée, on a tendance à avoir l’impression qu’Hannah s’emballe à chaque fois qu’elle identifie un nouveau suspect potentiel. Aussitôt, elle est convaincue d’avoir résolu l’affaire, qui, heureusement, s’avère en réalité un petit peu plus complexe. Mais, du coup, on a un côté un peu naïf à s’auto-persuader qu’on a tout compris…

Mais, au total, cela se lit facilement et, même si ce ne sera pas une lecture inoubliable et que, probablement, je ne lirai pas les 26 autres tomes de la série, cela permet de passer un moment sympa, et, au moins, le coupable véritable n’est pas visible dès les premières pages.

Quant aux sept recettes qui émaillent cette histoire, pas d’avis sur la question : pas eu le temps de les tester. Mais, du coup, avec toute la série, si l’auteure conserve ce rythme, c’est tout un livre de recettes que l’on peut se constituer…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s