Manga

A Journey Beyond Heaven – T.1

Chronique de A Journey Beyond Heaven – T.1, de Masakazu Ishiguro.

« J’ai toujours eu un doute…et depuis quelque temps, j’ai une vision de plus en plus nette…Alors que je meurs d’envie de sortir d’ici… deux visiteurs du dehors viennent me délivrer… et l’un d’eux… te ressemble comme deux gouttes d’eau, Tokio ! »

Masakazu Ishiguro, A Journey Beyond Heaven – T.1, Éditions Pika, 2020, p. 22.

Motivations initiales 

J’ai pris l’habitude de passer dans le rayon mangas de ma librairie, je ne savais pas trop vers quoi m’orienter, c’est en lisant la quatrième de couverture que j’ai craqué pour ce livre. Le Japon vivant en permanence sous la menace de tremblements de terre, de tempêtes, de tsunamis, la thématique Post-Apocalyptique est souvent employée dans les mangas. A Journey Beyond Heaven ayant été primé à un prestigieux concours en 2019, cela semble être un bon choix !

Synopsis

Deux adolescents de la génération post-apocalyptique doivent survivre dans un Japon dévasté. Dans leur périple, ils sont confrontés aux hommes et à des monstres apparus à la suite de cet étrange cataclysme. Nos héros ont pour objectif de trouver un mystérieux « Paradis ». Mais ce « Paradis »… ne serait-ce pas là que vit ce groupe d’enfants isolés du monde sous la protection de scientifiques ?

Avis

J’adore la relation entre Maru et Kiruko, leurs personnalités sont complémentaires et forment le duo idéal pour survivre dans ce Japon post-apocalytique. Leurs interactions sont celles d’adolescents comme nous en connaissons beaucoup mais il y a aussi cette maturité imposée par leurs naissances post-catastrophe.

Durant leur périple, ils seront pris pour cible par des groupes de survivants mais surtout par des monstres dont nous ne connaissons rien pour le moment. Les escarmouches sont toujours stratégiques, la survie se joue à rien du tout et l’auteur joue habilement de cette tension grâce à la mise en scène et aux expressions faciales des personnages. Heureusement, nos héros disposent de pouvoirs : Maru peut atteindre le cœur des monstres et Kiruko dispose d’un pistolet laser et d’un pouvoir encore inconnu pour nous lecteurs. Ce premier tome fait parfaitement son travail, l’atmosphère est en place, on accroche aux personnages, des questions se posent et les intrigues s’installent.

La narration se découpe en deux parties : d’un côté Kiruko et Maru, de l’autre un groupe d’enfants enfermés dans une école délimitée par d’immenses murs. Ces enfants ont l’air d’avoir des aptitudes spéciales, ne savent pas ce qu’il y a derrière les murs et deux de ces enfants ressemblent étrangement à nos héros. Cette intrigue me fascine vraiment et j’ai hâte d’en découvrir les tenants et les aboutissants. Le ton de ce manga est mature et ne conviendra pas au jeune public, il y a de la violence, du gore, de la psychologie et de la nudité.

Les décors sont particulièrement soignés. La ville dévastée nous raconte l’histoire d’une civilisation qui bascule dans le chaos, et des paysages dans lesquels la nature commence déjà à reprendre sa place. Les personnages sont beaucoup moins détaillés à l’exception de certains moments de tension.

Au final, c’est un très bon départ pour ce manga, l’histoire nous tient en haleine, les personnages sont attachants et plein de mystères, les moments d’action sont clairs, les dialogues sont cohérents avec la situation et les questions se posent. Du coup, j’ai déjà hâte de trouver les réponses dans les prochains tomes : c’est suffisant pour dire que l’objectif est atteint, non ?

1 réflexion au sujet de “A Journey Beyond Heaven – T.1”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s