Histoire, Historiques

Campagne de 1814

Chronique de Campagne de 1814, de Carl von Clausewitz.

« Faire un plan de campagne, c’est choisir une voie entre mille. Plus les belligérants sont puissants, plus les masses qu’ils mettent en mouvement sont grandes, et plus grand est le nombre de combinaisons possibles ; si bien qu’à vrai dire on ne saurait les épuiser toutes. »

Carl von Clausewitz, Campagne de 1814, Editions Ivréa, 1993, p. 38.

Motivations initiales

Vous commencez à savoir que l’un de nous est adepte d’histoire militaire. Alors voici un ouvrage qui est moins historique que de stratégie militaire, mais qui me fait de l’œil ! C’est décidé, je me lance dans un ouvrage sur les campagnes militaires de Napoléon… vues par un stratège allemand ! 

Motivations intiales 

Carl von Clausewitz est un ancien colonel de l’armée prussienne. Ayant participé à la campagne de 1814, il livre ici une analyse personnelle de celle-ci en évoquant les forces en présence, les comportements des grands militaires du moment et décrivant chaque phase des conflits, depuis la préparation des combats jusqu’au bilan des morts sur le champ de bataille. 

Avis 

Ouvrir ce livre, c’est accepter de se dépasser, de sortir de notre zone de confort… Dès les premières pages, on se rend compte que cet ouvrage n’a rien du format d’un livre classique et qu’il va nous emmener hors des sentiers battus… Ici, on assiste à la mise à l’écrit de l’ensemble de la Campagne de France, c’est-à-dire un descriptif complet des forces en présence, des mouvements opérés par les troupes françaises et prussiennes et également la réaction de deux grands hommes du moment, Napoléon et Blücher.

Redécouvrir la Campagne de 1814, c’est aussi entrevoir une fois encore le génie militaire de Bonaparte, quoiqu’on en dise quel tacticien ! Le lecteur constatera avec surprise que malgré de faibles moyens – mais avec beaucoup de courage et de la hargne à revendre – les troupes françaises ne perdent pas de leur superbe et font face – dignement – aux troupes coalisées venant d’Autriche, de Prusse et de Russie.

Carl von Clausewitz, dont le talent n’est plus à reconnaître, use ici de son talent de stratège militaire pour analyser en profondeur cette campagne et, par la même occasion, pour critiquer parfois les hauts gradés français. C’est assez ardu, parfois peu digeste mais d’une précision et d’une justesse incroyable. Petit bémol, il manque une carte claire pour que l’on puisse se repérer facilement. 

Pour certains, cette lecture mènera à l’overdose et ils n’iront pas plus loin que la page cinq mais pour les autres, ce n’est que du bonheur, et c’est bien sûr un incontournable qui doit impérativement figurer dans la bibliothèque de tous les passionnés de Bonaparte !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s