Psychologique, Roman noir

Sous les eaux noires

Chronique de Sous les eaux noires, de Lori Roy.

« Cela faisait seulement deux mois qu’elle était de retour à Waddell à ce moment-là, et elle ne s’était pas encore remise de sa séparation d’avec Kyle. Elle n’avait confié à personne qu’elle lui avait proposé de rester avec lui malgré toutes les femmes avec lesquelles il avait reconnu l’avoir trompée, ce à quoi il avait répondu, non merci. Assez vite pourtant, elle s’était habituée à vivre sans lui, et elle avait repris facilement ses vieilles habitudes dans cette ville, quoiqu’un peu trop facilement à son goût. En revanche, elle avait eu plus de mal à se défaire de son sentiment d’humiliation. »

Lori Roy, Sous les eaux noires, Éditions du Masque, 2019, p. 63.

Motivations initiales

Livre reçu dans le cadre du Prix des lectrices ELLE, c’est l’occasion de découvrir cette auteur américaine, et son histoire construite autour de secrets de famille enfouis…

Synopsis

La famille Fielding, historiquement, vient de Waddell, une petite ville de Floride. Leur maison, une grande demeure, porte d’ailleurs leur nom, et tout le monde connait l’arbre, le plus haut de Floride, qui indique l’endroit où il faut tourner pour trouver la maison. Mais le père, Niel, est aussi connu pour avoir dirigé l’école de garçons située juste à côté, où étaient regroupés des enfants difficiles. Et les rumeurs disent qu’il n’était pas tendre, et que certaines des croix blanches anonymes dans le cimetière correspondent à des garçons battus…

Pour fuir tout cela, Lane est partie de Waddell depuis 20 ans. Mais, son mariage battant de l’aile, elle y revient, avec ses deux filles. Et tout semble recommencer, lorsqu’une étudiante disparait…

Avis

> L’avis de C

Ce livre nous propose une sorte de huis-clos à Waddell. À chaque chapitre, on change de narrateur, passant alternativement de la tête d’Erma, la femme de Niel, à celle de Lane, leur fille, à celle de Talley, la plus jeune fille de Lane, et enfin celle de Daryl, un jeune homme un peu bizarre.

Et chacun est enfermé en lui-même. Erma, parce qu’elle a vécu dans la peur de son mari violent, et qu’elle a pris l’habitude d’essayer de lui dissimuler ce qui pourrait le mettre en colère. Aujourd’hui qu’il est diminué physiquement, elle revit, mais sans vraiment encore oser s’affranchir de sa tutelle.

Lane, pour sa part, est un personnage complexe. Enfant et adolescente, elle a visiblement souffert, elle aussi, de vivre sous la coupe de ce père violent. Un épisode en particulier la hante : pendant son enfance, elle a disparu pendant toute une journée, ce qui a donné lieu à une mobilisation de toute la ville. Niel a affirmé l’avoir finalement retrouvée après avoir contraint un des garçons de l’école à lui avouer ce qu’il avait fait… mais ce n’est probablement pas toute l’histoire, et Lane, qui a porté cela toute sa vie, a laissé se cristalliser beaucoup de choses autour de cette affaire.

Talley semble être une jeune fille romantique. Elle rêve de faire comme sa mère, et, pour cela, laisse de la nourriture pour les garçons de l’école – bien que cette dernière soit fermée depuis longtemps – qui souhaiteraient s’échapper. Elle espère se faire des ami(e)s, et intégrer le groupe des Petites Sœurs du Sud, à l’Église de la nouvelle alliance. Pour cela, elle cultive un bout de jardin, avec l’aide de Daryl.

Daryl, lui, est dans la région parce qu’il recherche son grand frère, qui pourrait avoir disparu à l’école. Mais, cela, il ne le dit pas. Personnage très renfermé, assez en marge, il jardine, mais, le soir, il suit certaines jeunes filles. Dont Susannah, l’étudiante qui va disparaître. Puis Annalee, la sœur ainée de Talley. Son attitude avec les filles en particulier est bien curieuse…

Mais, dans tout cela, on passe d’une folie à une autre, d’un déséquilibre à un autre. L’histoire avance, puis recule. Aucun des personnages ne m’a vraiment donné envie de m’attacher, je n’ai pas ressenti beaucoup d’empathie pour eux. Du coup, pour moi, cela s’est traduit par un passage totalement à côté de ce livre. J’ai vu venir la chute, ou du moins une partie, de très loin ; à la fin du livre, les secrets annoncés ne sont en réalité pas éclaircis… Bref, en arrivant à la fin du livre, j’ai eu l’impression de ne pas avoir avancé.

Bref, grosse déception. Ce livre n’était pas pour moi !

IMG_1436

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s