Ô grimoire en goguette

Ô Grimoire en goguette, acte 8

« Quand j’étais gamin, je repartais toujours de chez mon grand-père avec trois livres. Il m’autorisait de choisir deux livres que j’aimais bien – forcément il y avait Rahan dans le tas – mais il me disait également qu’il m’en choisissait un que lui avait aimé… »

Joann Sfar

Lundi 2 mars, nous étions conviés à un rendez-vous un peu particulier à deux pas du Moulin Rouge et de la Basilique du Sacré-Cœur… Nous avions rendez-vous avec un vampire et pas n’importe lequel, un vampire qui était absent depuis une dizaine d’années et que son propriétaire, Joann Sfar, autorisait à reprendre vie et à quitter son cercueil !

Joann Sfar ? On ne le présente plus ! Vous savez c’est cet homme-orchestre, capable de tout faire et qui – selon nous mais pas selon lui ! – réussit tout… Il sait être un écrivain très sérieux comme dans son livre Vous connaissez peut-être mais également un dessinateur de chat aux grand yeux verts dans Le chat du Rabbin – dont je me rends compte avec une immense honte que je ne vous en ai jamais parlé sur ce blog !!! – ou bien encore réalisateur de film avec son long-métrage sur Gainsbourg. Bref, le cadre est posé, Joann Sfar touche à tout, lui il se compare plutôt à une « moisissure » pour expliquer son côté touche à tout, il dit de lui que « comme une moisissure, quand je vois une porte ouverte, je m’infiltre ! »

Joann Sfar c’est le type qui, à quatorze ans, annonce fièrement à ses camarades de classe qu’il va être publié alors que c’est totalement faux ! La première fois où il sera édité, il aura quasiment 25 ans ! De l’audace, toujours de l’audace.

Mais, a contrario, Joann Sfar c’est également le type qui a une trouille bleue de la danse des indiens autour du feu dans Peter Pan ou bien encore de Dumbo – le célèbre éléphant – lorsqu’il est éméché !

Mais il aime quoi alors cet auteur ? Eh bien, sans grande surprise, son auteur préféré est Stephen King, il adore les jeux de rôles et son personnage fétiche est évidemment Dracula !

Le vampire est pour lui une figure consubstantielle de la littérature par exemple dans le Comte de Monte-Cristo… Et dans son dernier livre – Le Dernier Juif d’Europe -, son vampire est un mélange de Nosferatu et de Peter Pan. Après quasiment dix ans d’absence – depuis la sortie de L’éternel -, les vampires lui avaient trop manqué et il y revient… Dans son dernier roman, ce qui est selon lui positif, c’est que l’on arrive à expédier le méchant monstre anti-juifs. Et si ce monstre/vampire est présent dans son livre, ce n’est pas juste parce que le vampire est son personnage préféré mais surtout parce qu’il est convaincu que d’utiliser des monstres permet d’exprimer ses terreurs et de les éloigner de nous…

Pour lui, un livre est fait pour que l’auteur nous livre tout ce qui l’angoisse, tout ce dont il a peur. Il est persuadé qu’un auteur qui écrit pour la bonne cause est un traitre ! 🙂

Nous avons passé une excellente soirée en sa compagnie. Je remercie les Éditions Albin Michel, mais également Joann Sfar pour sa simplicité, son humour et sa franchise ! C’est vraiment quelqu’un qui gagne à être connu !

Et vous, vous avez déjà lu cet auteur ? Vous en pensez quoi ?

1 réflexion au sujet de “Ô Grimoire en goguette, acte 8”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s