Aventures, Fantastiques, Jeunesses

La Faucheuse – T.2 Thunderhead

Chronique de La Faucheuse – T.2 Thunderhead, de Neal Shusterman.

« À l’heure actuelle, 12 187 faucheurs glanent chacun cinq personnes par semaine dans le monde entier. Cependant, pour ramener le taux de croissance à zéro une fois que la population aura atteint son point de saturation, il en faudrait 394 429 qui glaneraient chacun cent personne par jour. C’est un monde que je n’ai jamais envie de connaitre… Mais certains faucheurs s’en réjouiraient. Et ceux-là me font peur. »

Neal Shusterman, La Faucheuse – T.2 Thunderhead, Robert Laffont, Collection R, 2018, p. 218.

Motivations initiales

Le tome précédent m’avait tellement plu que j’ai très rapidement acheté la suite ! J’étais un peu en panne de lecture et je cherchais désespérément un livre qui relance la machine et qui me fasse sortir de ce mauvais moment…

Synopsis

Le Thunderhead est l’intelligence artificielle qui veille au bon équilibre de la planète et également à celui de l’humanité.

L’une des règles d’or du Thunderhead est qu’il ne doit en aucun cas intervenir dans les affaires de la Communauté des Faucheurs. Son rôle est réduit à celui d’observateur et désormais, il n’aime pas ce qu’il voit…

Voici une année que Citra est devenue une faucheuse et qu’elle répond au nom de Dame Anastasia. Sa particularité ? Elle glane avec beaucoup de compassion et elle laisse du temps aux personnes pour organiser leur départ et dire au revoir à leurs proches.

Au sein de la communauté Dame Anastasia fait parler d’elle. Deux clans s’opposent, avec d’un côté les partisans des idéaux de Dame Anastasia et, de l’autre, les faucheurs qui aiment tuer en mettant du sang sur les murs et en faisant cela de façon violente voire barbare !

Rowan, l’apprenti déchu, a disparu des radars. Impossible à localiser, personne ne sait ce qu’il fait.. Serait-il impliqué dans cette sombre histoire où les faucheurs avides, violents et barbares sont immolés par le feu ?

Petit à petit, le monde parfait du Thunderhead commence une longue descente vers les enfers…

Avis

Impossible à lâcher !

Un roman jeunesse qui soulève des sujets complexes – mais fondamentaux – et qui suscite de belles réflexions. Tout les ingrédients sont réunis pour faire de ce beau pavé une lecture parfaite. L’auteur nous offre une intrigue remplie d’enjeux politiques, de questions sur le contrôle des naissances, de loyauté, de respect des règles pour ne pas que l’univers parte en vrille et enfin du respect des traditions. Tout est remarquablement dosé, tout est fait d’une main de maître pour que le lecteur n’ait qu’une seule envie, tourner les pages.

Bien souvent, je reproche aux romans de manquer de rythme. Ici, clairement c’est un reproche que certains pourront faire car oui, ce roman est lent mais je pense que c’est fait exprès afin que l’auteur puisse dérouler toute la complexité de son histoire sans perdre le lecteur en route ! Ici, on prend le temps, on revient sur certains éléments en détails car l’univers que nous offre l’auteur est un univers peu commun qui mérite d’être exploité à 1000% !

Côté personnages, on découvre la face noire et barbare de certains qui n’hésitent pas à manigancer les pires stratagèmes pour que la Communauté des Faucheurs soit ébranlée et que certains faucheurs trouvent la mort. J’ai vraiment adoré cette mise en lumière du côté noir de Maître Goddard ! Et que dire de Citra Terranova, qui rompt totalement avec sa vie d’avant et qui endosse le rôle de faucheuse qui la rebutait tant dans le tome précédent. Ce personnage ne manque pas de profondeur… Elle est en constante dualité entre le respect de sa tutrice/amie Dame Curie et l’affection qu’elle porte à son ancien coéquipier Rowan qui est un devenu persona non grata.

Enfin, j’ai particulièrement aimé que l’auteur partage son roman entre les pensées du Thunderhead – intelligence artificielle – et les tumultes de la Communauté. C’est rondement mené et fait de façon très fine !

Action, haine, amour, violence, traditions, enjeux politiques, tout est réuni pour me plaire ! Un sans faute ! Bien évidemment, je vous conseille cette trilogie qui mettra un bon coup de froid dans cet été qui s’annonce encore très très chaud !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s