Drame, Historiques, Roman

Miroir de nos peines

Chronique de Miroir de nos peines, de Pierre Lemaitre.

« Je suis en fait votre demi-sœur. Nous avons la même mère. Et j’ai des informations très importantes à vous communiquer sur les conditions de votre naissance et de votre enfance. J’ai surmonté pas mal de difficultés pour vous trouver et les circonstances actuelles ne sont guère propices à des retrouvailles. »

Pierre Lemaitre, Miroir de nos peines, Éditions Albin Michel, 2020, p. 365.

Motivations initiales

Pierre Lemaitre, c’est un peu mon super-héros ! Il est capable de me faire frissonner et en un claquement de doigt de me faire éclater de rire. Si ça ça ne ressemble pas aux pouvoirs d’un super-héros alors je ne m’y connais pas ! 

Synopsis

1940. Paris. Une femme court toute nue dans les rues de Paris. Qui est donc cette folle qui s’exhibe sans aucune pudeur ? Louise est perdue, tétanisée, elle vient d’assister à un terrible drame, un homme s’est tiré une balle dans la tête devant elle. Ce terrible drame va la plonger dans des secrets de famille qui sont à peine croyables et qui lui feront traverser une partie de la France…

Alors que la guerre débute et que les allemands pénètrent sur le territoire nationale, le destin de nombreuses personnes va être chamboulé…

Avis

Miroir de nos peines est une chevauchée fantastique en immersion dans la France du milieu du XXème siècle. 

Ce dernier opus de la trilogie des Enfants du désastre rompt avec les deux tomes précédents. Ici, Pierre Lemaitre nous offre un roman choral, un roman qui ne repose pas sur une intrigue comme les précédents mais sur le destin tragique ou tumultueux de plusieurs personnages. 

Une fois encore, Pierre Lemaitre nous emporte dans son histoire et il revisite l’Histoire en donnant aux lecteurs une vision chaotique de la France lors de ce début d’invasion allemande. L’écriture est addictive, elle nous embarque et on ne se rend pas compte à quelle vitesse les pages se tournent. Sans avoir eu le temps de m’en rendre compte, je suis déjà à la moitié du roman : autant dire que ce livre se lit très bien !

Comme à son habitude, les personnages sont tous très travaillés, l’auteur arrive à leur donner vie, à leur donner de la profondeur et du caractère. On s’attache très facilement à eux et même les lascars nous deviennent sympathiques ! Aucune faille ! Tout est très bien fait, parfaitement exécuté.

Pourtant, comparé aux deux tomes précédents, je n’ai pas autant apprécié ma lecture. Je ne sais pas si cela vous semblera audible, mais j’ai l’impression d’avoir lu ce livre sans l’avoir vraiment lu, d’avoir été là sans l’avoir vraiment été. On ne peut pourtant pas me soupçonner de ne pas être fan de Pierre Lemaitre, ses livres sont un peu des doudous, je les lis quand j’ai un coup de mou, quand la vie m’épuise… Mais ce troisième tome ma paru « facile », dégageant moins d’émotions. Sans doute, j’en attendais tellement que j’ai moi-même fait monter les enjeux, pour, au final, créer ma propre déception, alors que, encore une fois, tout est carré, propre, bien construit !

5 réflexions au sujet de “Miroir de nos peines”

Répondre à Nath - Mes Lectures du Dimanche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s