Historiques, Roman

Couleurs de l’incendie

« – À qui voulez vous nuire, madame de Péricourt ?

Tout était devenu simple. Il n’y avait plus à mentir.

– À un ancien banquier, à un député de l’Alliance démocratique et à un journaliste du Soir de Paris. »

Pierre Lemaitre, Couleurs de l’incendie, Albin Michel, 2017, p. 233.

Motivations initiales

 » Lorsqu’on aime, on ne compte pas », je n’allais donc pas passer à côté de ce second volet de la trilogie que Pierre Lemaitre nous écrit !

Synopsis

Marcel Péricourt est mort ! Et, à l’occasion de l’enterrement, Paul, le fils de Madeleine, se défenestre. C’est le signal pour tous ceux qui n’attendent que de récupérer les miettes de l’empire. Adversité, cupidité, trahison, Madeleine va devoir faire preuve de force, de volonté, d’intelligence pour surmonter cette épreuve.

Et tout cela se déroule dans un contexte historique fort, celui qui voit monter, dans le ciel de l’Europe, les couleurs d’un incendie à venir…

Avis

> L’avis de C

Un vrai régal ! C’est encore un coup de maître que nous offre Pierre Lemaitre – oui, j’avoue elle était très facile, mais comme disait Audiard, « les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait » !

Ce second opus était dans ma pile à lire depuis le jour de sa sortie, mais je ne voulais pas le lire trop vite, je voulais le garder pour « le bon moment »… Ce bon moment était enfin arrivé car mon moral était en berne ! J’ai donc dévoré ces six cent pages en deux jours. J’ai fait une orgie de Pierre Lemaitre, mais dieu que c’est bon !!!!

Je vais essayer de ne pas trop encenser l’ouvrage mais ça risque d’être compliqué car c’était tellement bien !

Encore une fois, le style est inimitable et l’auteur maîtrise parfaitement l’art de la narration. On sent ici que Pierre Lemaitre prend énormément de plaisir à nous dérouler son histoire en n’oubliant pas d’ajouter quelques touches d’humour au fil des chapitres !

Il n’y a aucune fausse note dans le déroulement des faits, on assiste à une vengeance machiavélique parfaitement organisée par Madeleine Péricourt envers ceux qui n’ont pas hésité à la trahir et même à la dépouiller suite à la mort de son père !

Ce que l’on peut également apprécier dans ce livre, c’est sans nul doute la justesse des faits historiques, on sent que Pierre Lemaitre a fait de nombreuses recherches et qu’il n’a pas hésité à faire appel à une historienne pour que son histoire colle à la réalité… C’est très appréciable ! Même s’il prend quelques libertés, ça reste très plausible et ne rend pas la lecture difficile !

Enfin, dernier atout, cela concerne les personnages, si on retrouve quelques personnages présents dans Au revoir là-haut,  ici, on les découvre plus en profondeur, on découvre la noirceur de certains, on apprend à connaître plus en détails Madeleine, qui, dans le premier tome, est plus effacée et moins au centre de l’intrigue. J’ai adoré découvrir son petit côté « girl power » ! Et puis, ne nous cachons pas, on découvre également la place de la femme dans la société du début du XIXème siècle : totalement déconsidérée, on a visiblement du mal à penser qu’elle puisse seulement avoir un cerveau !

En conclusion, c’est brillant, n’attendez plus il faut absolument lire les livres de Pierre Lemaitre et en particulier ce second tome (et pourtant, je ne touche rien sur la vente des livres, j’vous jure !) !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s