Essai

Réinventer l’amour

Chronique de Réinventer l’amour, de Mona Chollet.

 » « Féminin » signifie bien souvent contraint, réduit, limité dans l’expression de ses capacités. Ainsi, les femmes sont encouragées à faire du sport afin d’avoir un corps mince et ferme, mais elles doivent prendre garde à ne développer que des muscles discrets, déliés, qui ne suggèrent pas une force trop grande. »

Mona Chollet, Réinventer l’amour, Éditions La Découverte, 2021, p. 62.

Motivations initiales

Depuis quelques temps, nous sommes devenus des adeptes de la collection Zones des Éditions La Découverte, les essais sont toujours de grandes qualités et offrent aux lecteurs une étude précise sur des questions d’actualités. Pour couronner le tout, Mona Chollet faisant partie des personnes qui m’inspirent le plus et dont j’admire l’esprit synthétique, il était évident que, tôt au tard, cet essai rejoindrait ma PAL ! Un grand merci aux Éditions de La Découverte pour ce beau cadeau reçu dans ma boite aux lettres !

Synopsis

Comment le patriarcat sabote-t-il les relations hétérosexuelles ? C’est la question que pose Mona Chollet tout au long de cet essai.

Au travers de nombreux exemples de couples emblématiques qui ont fait rêver les foules mais également de témoignages d’anonymes, l’autrice féministe tente de montrer qu’il est possible de s’extraire de cet héritage culturel qui pollue nos esprits et notre façon d’être.

Avis

« Les histoires d’amour finissent mal en général… » et pourtant, pourtant nous sommes des millions à penser qu’il est possible de vivre en totale adéquation avec notre partenaire, qu’il est possible que nos relations amoureuses ne se résument pas aux mots supériorité, violence et machisme.

Dès les premières pages, Mona Chollet met en avant son côté fleur bleue et se dit convaincue que l’amour peut transporter les gens ; mais que force est de constater que de nombreuses problématiques viennent polluer les relations hétérosexuelles – mais aussi les autres.

L’icône féministe incite les femmes à regagner en indépendance et à trouver leur juste place dans la société et dans la culture. Pourquoi faudrait-il accepter de s’engager dans une compétition pour attirer l’attention masculine ? Pourquoi répondre encore et toujours aux diktats de la mode ? Pourquoi toujours courir après une plastique de rêve ? Et si le but, pour s’accomplir, était d’abord de vivre en harmonie avec son corps, ses valeurs et la personne que l’on a choisie ? D’autant que les femmes sont souvent elles-mêmes impliquées dans ces compétition et ces diktats – effet de l’intériorisation des mots d’ordre patriarcaux, propose l’auteure, même si d’autres explications pourraient faire sens.

Plus je tourne les pages, plus les questions m’envahissent, plus je me dis que finalement il n’existe pas de recettes miracles – et simples – pour avoir des relations d’égal à égal avec le sexe opposé. La thèse défendue ici est que les femmes partent bien souvent avec des désavantages car nous elles été considérées depuis bien trop longtemps comme fragiles, limitées dans leur façon de raisonner, habituées à se laisser guider par leur utérus.

Mona Chollet aborde le sujet des violences conjugales au travers de multiples exemples. Elle n’hésite pas – mais cela peut aussi paraître déstabilisant – à partir de la thèse selon laquelle les violences conjugales seraient les plus profondes preuves d’amour, et qu’elle ne partage évidemment pas. Ce chapitre, que beaucoup critiquent comme étant le moins intéressant de cet essai, je le trouve pour ma part essentiel. Il a le mérite de mettre en lumière la suprématie du sexe masculin qui a bien souvent des muscles plus saillants et puissants que la victime sur laquelle il frappe. Elle livre ici une analyse plus pertinente que tout ce que j’ai pu lire sur le meurtre de Marie Trintignant et croyez-moi, ça fait froid dans le dos…

Concepts, théories, exemples apportent une véracité à cet essai et également une lecture plus immersive pour le lecteur. Un essai plein d’érudition mais abordable par tous et toutes, un essai à lire pour comprendre que l’amour ça transporte et ça transforme et que ça ne doit pas être pollué par des idées préconçues, issues de la culture populaire. Un livre à offrir tant aux hommes qu’aux femmes de votre entourage !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s