Historiques, Roman

Le sabre de l’Empire

Chronique de Le sabre de l’Empire, de Michel Peyramaure.

« Bilan de la première bataille d’importance livrée par Murat dans cette campagne : un millier de morts du côté austro-hongrois, deux mille prisonniers, prise de six drapeaux et de sept canons, le tout assorti d’un butin fastueux découvert dans le convoi ennemi ! Du côté français, on regrettait la perte d’une centaine de cavaliers, dont le colonel Maupetit. Un éclat de bombe lui ayant ouvert le ventre, il avait murmuré à l’heure de sa mort : « Dites à Murat que, durant toute la charge, j’ai crié son nom ! » ».

Michel Peyramaure, Le sabre de l’Empire, Éditions Pocket, 2017, p. 117.

Lire la suite « Le sabre de l’Empire »
Biographies & autobiographies, Historiques, Non classé

Roi par effraction

Chronique de Roi par effraction, de François Garde.

« Depuis ce massacre qui lance sa destinée, et où il gagne le surnom méprisant de Général Vendémiaire, Bonaparte a une dette envers Murat. Sans cette cavalcade et sans ces canons, comment l’affaire aurait-elle tourné, alors que les sectionnaires royalistes alignaient des effectifs armés bien plus importants que ceux fidèles au régime ? Mais jamais Bonaparte ne s’est considéré comme redevable de quoi que ce soit envers quiconque : il a donné un ordre, Murat l’a exécuté. C’est une grande faute que de sauver la mise à un ingrat. Ou en tout cas une grande naïveté. »

François Garde, Roi par effraction, Éditions Gallimard, 2019, p. 37.

Lire la suite « Roi par effraction »