Historiques, Roman

Le sabre de l’Empire

Chronique de Le sabre de l’Empire, de Michel Peyramaure.

« Bilan de la première bataille d’importance livrée par Murat dans cette campagne : un millier de morts du côté austro-hongrois, deux mille prisonniers, prise de six drapeaux et de sept canons, le tout assorti d’un butin fastueux découvert dans le convoi ennemi ! Du côté français, on regrettait la perte d’une centaine de cavaliers, dont le colonel Maupetit. Un éclat de bombe lui ayant ouvert le ventre, il avait murmuré à l’heure de sa mort : « Dites à Murat que, durant toute la charge, j’ai crié son nom ! » ».

Michel Peyramaure, Le sabre de l’Empire, Éditions Pocket, 2017, p. 117.

Motivations initiales

Depuis que je suis enfant, je ne sais pour quelle raison obscure, je voue un culte sans faille à Joachim Murat, ce grand général du Premier Empire. Alors, ce livre a rejoint ma PAL depuis quelques années déjà… Il était grand temps de se replonger dans la vie du général ! 

Synopsis

Né en 1767 dans une auberge du Quercy, rien ne semblait destiner particulièrement Joachim Murat à une carrière brillante dans l’armée française. Pourtant, son incroyable courage et son intrépidité sur le champ de bataille lui valent d’être nommé général. Une ascension inimaginable pour la famille Murat ! Et la gloire ne s’arrête pas là : Joachim Murat sera l’un des plus proches collaborateurs de Napoléon Ier et épousera même sa sœur, Caroline.

C’est son frère adoptif qui a ici la charge de retracer cette vie romanesque, en n’omettant aucun fait d’arme ni aucune brouille avec l’empereur.

Avis

Addictif et passionnant, voilà les deux mots qui me viennent à l’esprit en refermant ce livre ! Aux côtés du frère adoptif de Joachim Murat, on embarque pour un long périple, une folle épopée à travers l’Europe. On assiste, bouchée bée, à l’ascension fulgurante de ce fils d’aubergiste jusqu’aux plus hautes sphères de l’armée française et surtout aux côtés de Napoléon Ier !

Joachim Murat, c’est cet homme inarrêtable, ce cavalier qui emporte tout sur son passage et qui ne rechigne pas à la tâche. En enchaînant les chapitres, j’ai sillonné l’Europe entière, senti la poudre à canon et l’odeur du cheval ! Quelle vie romanesque, quel destin hors du commun !

J’ai craint un moment que le fait que l’histoire soit racontée par le frère adoptif de Murat risquait de mettre une certaine distance entre le lecteur et le personnage central de ce roman. Mais je dois avouer que la surprise est au rendez-vous car j’ai trouvé cela encore plus beau, plus intense, plus vrai que la vie de Murat soit racontée par un autre. Je ne sais pas pourquoi, mais pour moi, la magie a opéré et j’ai vraiment accroché au point de ne plus lâcher ce livre.

Du champ de bataille au faste des palais, des histoires d’amour aux coups de sang de l’empereur, Michel Peyramaure met en lumière toute la vie d’un des plus grands généraux de l’Histoire de France et c’est un vrai régal !

Si vous cherchez une immersion dans la période révolutionnaire et celle du Premier Empire, alors sans aucun doute, ce livre est pour vous !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s