Drame, Roman

Le gang des rêves

Chronique de Le gang des rêves, de Luca Di Fulvio.

« Pardonne moi de ne pas avoir su croire en nous. Mais nous avons existé. Et en moi, nous existerons toujours. Maintenant, je quitte notre banc. Christmas. Christmas. Christmas. Christmas. J’aime le dire et le redire. Je t’aime. À toi, et pourtant jamais à toi, Ruth. »

Luca Di Fulvio, Le gang des rêves, Pocket, 2017, p.637.

Motivations initiales

Luca Di Fulvio, on l’aime chez Ô grimoire ! Nous avons eu la chance de le découvrir grâce à la gentillesse de la maison d’éditions Slatkine et notamment grâce à Marion ! Et puis nous l’avons rencontré en chair et os à Quais du polar en 2018. Quelle sympathie, quelle gentillesse ! Bref un vrai moment de bonheur !

Mon binôme a lu et apprécié Les enfants de Venise et Le soleil des rebelles, dans notre PAL il ne restait que Le gang des rêves et je dois dire qu’il m’attirait énormément donc j’ai décidé de me lancer dans la lecture des aventures de Christmas…

Synopsis

« Bonsoir New-York » ! Cetta et son fils Christmas ont quitté l’Italie pour le rêve américain. Lors de leur arrivée sur le nouveau continent, Cetta doit user de ses charmes et vendre son corps pour subvenir à ses besoins et à ceux de son fils. Dans son malheur, son « mac » Sal se prend d’affection pour elle et la met à l’abri du besoin.

Mais le New-York des années 1920, ce n’est pas glamour ! À New-York, des gangs adverses s’affrontent, la violence est quotidienne dans les quartiers pauvres… Christmas grandit dans cette atmosphère et tente d’utiliser sa gouaille pour se faire une place dans la société. Il se dépeint comme étant le chef d’une bande, les Diamond dogs. Son audace et ses rêves vont le hisser au sommet.

Mais à quoi bon être riche si on ne trouve pas l’amour ? À quoi bon être adulé et admiré par les habitants du quartier si Ruth ne veut pas croire en leur histoire ?

Avis

>L’avis de C

Quelle lecture ! Quelle claque ! Quelle histoire ! Quelle plume ! Quelle imagination ! Wahou !!!

Une seule phrase résume ma lecture : pourquoi ai-je attendu autant de temps avant de lire ce livre et cet auteur !

Bon, je vais quand même essayer de vous faire une chronique détaillée pour vous donner l’envie de lire ce roman… Car il est excellent et même s’il fait plus de neuf cent pages, il se dévore très facilement.

Le gang des rêves réunit absolument tous les ingrédients pour que l’histoire soit addictive. L’auteur jongle habilement et de façon brillante avec l’amour, le désespoir, l’espoir et la violence. Le jeune Christmas est un héros attachant, un pauvre gamin qui veut devenir pleinement américain et qui veut se sortir de la pauvreté. On ne peut que se prendre d’affection pour lui. Et que dire de sa mère, Cetta ? Elle me fait penser à une louve, elle n’hésite pas à prendre les coups pour protéger son enfant, elle croit en son fils en lui répétant depuis son plus jeune âge qu’il sera un « vrai américain ». L’ensemble des personnages sont tous très travaillés – je pense notamment à Ruth, elle peut se montrer tellement saine et à un autre moment tellement torturée… Mais j’ai vraiment eu un coup de cœur pour Christmas et sa mère.

Les deux plus gros atouts de ce livre selon moi sont : l’histoire d’amour contrariée entre Ruth et Christmas, – ça ressemble à un peu à « je t’aime, moi non plus » – deux jeunes de confessions et de milieux différents, deux jeunes que tout oppose mais que l’amour réunit. C’est un cri d’humanité et d’espoir que nous dépeint l’auteur. Second atout ? Sans nul doute, la description de la société américaine dans les années 20, la présence de la mafia juive et italienne, la guerre des gangs, le fossé entre pauvres et riches et enfin l’essor de la radio et du cinéma parlant… Un cocktail divin et qui nous fait décoller !!!

J’ai adoré, je n’ai pas vu le temps passer – impossible de le lâcher, impossible de le refermer, j’ai eu l’impression que le temps s’était arrêté – et surtout j’ai versé ma petite larme avant de refermer le roman ! À mon avis, ce roman a un bel avenir devant lui… une adaptation cinématographique ?

DIAMOND DOGS ! :-))

5 réflexions au sujet de “Le gang des rêves”

  1. Gros coup de coeur pour ce roman, c’est une pépite. J’ai aussi beaucoup aimé les enfants de Venise ( un peu moins tout de même ) il me reste Le soleil des rebelles dans ma PAL , il est bien ? Et un nouveau roman de cet auteur sort a la rentrée litteraire il me semble !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s