Aventures, Fantastiques, Thrillers

L’anomalie

Chronique de L’anomalie, de Michael Rutger.

« Au centre, exactement en face de l’entrée par laquelle nous étions venus, se trouvait un cube en pierre d’un mètre de côté. Il avait été sculpté dans une roche différente de celle qui nous entourait. La structure semblait plus dure et plus finement ouvragée que ce que nous avions rencontré jusque-là. Il m’était déjà venu à l’esprit que les divers éléments de taille modeste que nous n’avions cessé de croiser dans les couloirs annexes – à savoir l’espèce de table-socle incorporée à la roche, et les pyramides comme semées au petit bonheur la chance – étaient de nature résolument géométrique. »

Michael Rutger, L’anomalie, Bragelonne, 2020, p. 151.

Lire la suite « L’anomalie »
Conte, Fantastiques, Roman

Malpertuis

Chronique de Malpertuis, de Jean Ray.

« Je suis entré dans Malpertuis, je lui appartiens, elle ne fait aucun mystère de son intérieur. Aucune porte ne s’y obstine à rester close, aucune salle ne se refuse à ma curiosité, il n’y a ni chambre interdite, ni passage secret, et pourtant…

Pourtant elle restera mystère à chaque pas, et elle entourera chaque pas d’une prison mouvante de ténèbres. »

Jean Ray, Malpertuis, Communauté française de Belgique, Collection Espace Nord, 2020, p. 60.

Lire la suite « Malpertuis »
Policiers, Psychologique, Roman, Roman noir

Annabelle

Chronique d’Annabelle, de Lina Bengtsdotter.

« Elle allait prendre contact avec les services sociaux, pensa-t-elle en reprenant le chemin du motel. Elle allait prendre contact avec les services sociaux pour Sara. Mais ça ne changerait sans doute pas grand-chose. S’ils travaillaient encore comme à l’époque où elle-même aurait eu besoin d’eux, ça ne ferait pas vraiment de différence. Tout est quand même resté à peu près pareil, songea Charlie. Le temps a passé, mais rien n’a changé, au fond. »

Lina Bengtsdotter, Annabelle, Le Livre de Poche, 2020, p. 123.

Lire la suite « Annabelle »

Aventures, Policiers

L’aiguille creuse

Chronique de L’Aiguille creuse, de Maurice Leblanc.

« Enfin les deux hommes étaient dressés l’un contre l’autre. J’eus l’impression d’un choc, comme s’ils s’étaient empoignés à bras-le-corps. Une énergie subite enflammait Beautrelet. On eût dit qu’une étincelle avait allumé en lui des sentiments nouveaux, l’audace, l’amour-propre, la volupté de la lutte, l’ivresse du péril. »

Maurice Leblanc, L’Aiguille creuse, Le Livre de Poche, 54e édition, 2010 (première publication 1973), p. 88.

Lire la suite « L’aiguille creuse »