Policiers, Roman noir

Par les rafales

Chronique de Par les rafales, de Valentine Imhof.

« Une femme toute écrite, un femme-livre, tout droit sorti d’une BD de Bilal, couverte d’un texte dense, calligraphié en lettres minuscules, à la manière d’un manuscrit médiéval, sans ponctuation, ni apostrophe, ni accent, un texte dont on ne peut distinguer ni le début ni la fin, qui serpente en une ligne têtue sur tout le haut de son corps, sur ses fesses et sur ses cuisses. »

Valentine Imhof, Par les rafales, Éditions du Rouergue, 2019, p. 76.

Lire la suite « Par les rafales »
Drame, Roman noir, Thrillers

Tigre obscur

Chronique de Tigre obscur, de Gilles Sebhan.

« Inévitablement, il leur était venu le désir d’y conduire leur souffre-douleur. Le petit gros qui ne savait pas se défendre et endurait si bien crachats et insultes. La maison avait le pouvoir de suggestion des grands démons si bien que c’est là, dans le silence de la forêt, que le garçon fut violé toute une journée. Ce fut le point culminant et ultime de son calvaire. En fin de journée, dans un sale état, il fut raccompagné jusque devant chez lui. On lui rappela qu’on savait où il habitait. Qu’il ferme sa gueule ou il verrait bien. »

Gilles Sebhan, Tigre obscur, Éditions du Rouergue, 2022, p. 113.

Lire la suite « Tigre obscur »
Aventures, Drame, Roman noir

Marchands de mort subite

Chronique de Marchands de mort subite, de Max Izambard.

« – Monsieur le consul, entendez-vous ce que je suis en train de vous dire ?

– Parfaitement, madame l’ambassadrice, je… je dois dire que je suis surpris, effaré même, oui c’est le mot juste, de constater que cette disparition a déjà fuité dans la presse. J’attendais votre retour pour vous en informer. C’est que, vous étiez en déplacement… cette conférence à Nairobi… vraiment compliqué de vous joindre…

– Arrêtez vos inepties. Vous avez entendu parler du téléphone ? Graham Bell, 1876. Très pratique. Vous devriez essayer. »

Max Izambard, Marchands de mort subite, Éditions du Rouergue, 2021, p. 86.

Lire la suite « Marchands de mort subite »
Aventures, Médiéval fantasy

Le royaume de Pierre d’Angle – T. 4 Courage

Chronique de Le royaume de Pierre d’Angle – T. 4 Courage, de Pascale Quiviger.

« Madeleine, qui avait dévoué sa créativité aux coiffures d’Ema, devait maintenant la raser. Elle qui l’avait habillée dans le respect de ses goûts, elle allait la dénuder. Elle qui avait dissimulé ses cicatrices sous des rubans choisis, elle s’apprêtait à la menotter. Elle qui lui avait promis quatre enfants grâce à son aiguille infaillible, elle la retrouvait veuve. Elle n’y comprenait rien. »

Pascale Quiviger, Le royaume de Pierre d’Angle – T. 4 Courage, Éditions du Rouergue, 2021, p. 100.

Lire la suite « Le royaume de Pierre d’Angle – T. 4 Courage »
Aventures, Drame, Roman noir

Entre fauves

Chroniques de Entre fauves, de Colin Niel.

« S’ils dépensent autant d’argent pour venir chasser chez nous, c’est parce que chez eux ils ont déjà tué tous les animaux, tu vois. Avant, là-bas, il y avait des loups, des ours, mais maintenant il n’y a plus rien, juste des villes et des immeubles, comme à Windhoek. »

Colin Niel, Entre fauves, Éditions du Rouergue, 2020, p. 222.

Lire la suite « Entre fauves »
Aventures, Médiéval fantasy

Le royaume de Pierre d’Angle – T. 3 Les adieux

Chronique de Le royaume de Pierre d’Angle – T. 3 Les adieux, de Pascale Quiviger.

« La route était belle et les dorures de l’automne donnaient à Ema l’impression d’avancer dans une enluminure. Le terrain accidenté, les cimes agitées, l’empreinte des sabots dans le sol argileux : tout l’invitait à revenir habiter le monde. L’air vif qui lui mordait le visage allégeait sa peine pourtant si profonde. »

Pascale Quiviger, Le royaume de Pierre d’Angle – T. 3 Les adieux, Éditions du Rouergue, 2020, p. 61.

Lire la suite « Le royaume de Pierre d’Angle – T. 3 Les adieux »
Policiers, Psychologique, Roman noir, Thrillers

Je te protègerai

Chronique de Je te protègerai, de Peter May.

« Et bien que les jeunes aient toujours envie de partir, d’aller voir plus loin, leur ADN semblait programmé pour les faire finalement revenir un jour. Sinon eux, leurs enfants, ou les enfants de leurs enfants. En vérité, on ne s’échappait jamais de l’île. On l’avait dans le sang. »

Peter May, Je te protègerai, Éditions du Rouergue, 2018, p. 168.

Lire la suite « Je te protègerai »