Drame, Roman

Quatre lettres d’amour

« … il l’expliqua plus tard aux lévriers quand il fut allongé près d’eux sur la couverture de leur cabane et qu’il prit conscience, non sans surprise, du mystère révoltant de son propre cœur : d’une certaine façon, dès qu’Isabel s’était éprise de lui, il s’était dépris d’elle. »

Niall Williams, Quatre lettres d’amour, Éditions Points, 2019, p. 196.

Lire la suite « Quatre lettres d’amour »

Drame, Roman

Danser au bord de l’abîme

« Je transcris ici l’enchaînement des faits tel qu’il s’est déroulé. Je ne commenterai pas l’irresponsabilité de mon désir – elle est sans doute à chercher du côté du sacré.

Je veux juste essayer de démonter la mécanique du désastre. De comprendre pourquoi, plus tard, j’ai incisé à jamais le cœur de ceux que j’aimais. »

Grégoire Delacourt, Danser au bord de l’abîme, Le Livre de Poche, p. 24.

Lire la suite « Danser au bord de l’abîme »

Drame, Prix littéraires, Roman

Chanson douce

« Aujourd’hui, elle est rentrée plus tôt. […]

Elle pensait les emmener au manège. Ils iraient ensemble faire les courses pour le dîner. Mila réclamerait un jouet, Adam sucerait un quignon de pain dans sa poussette.

Adam est mort. Mila va succomber. »

Leïla Slimani, Chanson douce, Éditions Gallimard, 2016, p. 15.

Lire la suite « Chanson douce »

Drame, Roman

Frappe-toi le cœur

« C’est une phrase d’Alfred de Musset qui m’a impressionnée : « Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » »

Amélie Nothomb, Frappe-toi le cœur, Albin Michel, 2017, p.93.

Lire la suite « Frappe-toi le cœur »

Bandes dessinées, Historiques

Les liaisons dangereuses Préliminaires – T.1

« Si on sait regarder vraiment, en se concentrant, on peut voir la vraie personnalité derrière le visage qu’affichent les gens. Car la vérité, c’est que derrière chaque homme, derrière chaque femme, se cache un animal. Personne ne le voit parce que nous portons tous un masque d’humain. »

Stéphane Betbeder, Djief, Les liaisons dangereuses Préliminaires – T. 1, Éditions Glénat, 2017, p. 11.

Lire la suite « Les liaisons dangereuses Préliminaires – T.1 »

Poésie

À chaque aube je meurs

« Un homme pieux d’anxieux heaumes brièvement saufs fors l’appréhension des préjudices préhensiles parut ; c’était un vieux serviteur auprès de son seigneurial maître épris du devoir sincère de s’acquitter des tâches souvent ingrates que celui-ci donnait dans l’ignorance des faits, puisque jamais à l’avis d’autrui il n’avait eu recours […]. »

Philippe de Blandère, À chaque aube je meurs, Éditions Baudelaire, 2017, p. 85.

Lire la suite « À chaque aube je meurs »

Humour, Roman

En voiture, Simone !

« Même ta mère est invitée chez ton fils, alors que nous non ! A force de vexer tes belles-filles, tout le monde nous tourne le dos. J’en parlais au futur, mais c’est déjà le cas ! Le pire, c’est que je me sens coupable d’aller chez mon fils sans y être conviée. Mais, je te préviens, tes erreurs ne m’empêcheront pas de profiter de mes petits-enfants. Et ne pense même pas à t’imposer ! »

Aurélie Valognes, En voiture, Simone !, Le livre de poche, p.67, 2017.

Lire la suite « En voiture, Simone ! »
Drame, Historiques, Prix littéraires

Au revoir là-haut

« Édouard pointe du doigt un calcul qu’il a fait dans un coin de page : 30 000 monuments x 10 000 francs = 300 millions de francs. »

Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut, Le Livre de Poche, p. 319, 2015.

Lire la suite « Au revoir là-haut »