Drame, Roman noir

L’unique goutte de sang

Chronique de L’unique goutte de sang, d’Arnaud Rozan.

« Le père de Janyce donna le signal que la pendaison pouvait commencer. Il désigna de son index la branche tordue dont l’écorce luisait sous le flamboiement des flammes s’élevant de la maison. Tels des puisatiers qui remontent leur seau de boue des tréfonds de ma terre, les deux hommes se suspendirent à la corde de tout leur poids. La tresse de chanvre pénétra dans la chair d’Ella et Eula, et leurs petits pieds s’agitèrent au-dessus du tapis de fleurs blanches. Leur dernier souffle s’étouffa dans le cri qu’elles poussèrent au moment d’être arrachées à la terre. »

Arnaud Rozan, L’unique goutte de sang, Éditions Plon, 2021, p. 55.

Lire la suite « L’unique goutte de sang »
Drame, Roman

Le syndrome de Beyrouth

Chronique de Le syndrome de Beyrouth, d’Alexandre Najjar.

« Pour mon père Sélim, être grec-orthodoxe était un titre de noblesse, dont il était fier. À ses yeux, cette communauté, qui avait subi toutes sortes de persécutions, notamment en Grèce, était composée de « battants » – d’où sa volonté de nous voir combatifs dans la vie et animés par la foi. »

Alexandre Najjar, Le syndrome de Beyrouth, Éditions Plon, 2021, p. 28.

Lire la suite « Le syndrome de Beyrouth »
Historiques, Roman

La fabrique des souvenirs

Chronique de La fabrique des souvenirs, de Clélia Renucci.

« Dans son désespoir, il s’en était persuadé, tant que la mort d’Oriane ne serait révélée à personne, elle resterait en vie. Le désir de découvrir de nouveaux souvenirs se rattachant à elle et aux camps l’obsédait. Si sa conscience se refusait à accepter la vérité, son inconscient, lui, n’en doutait plus et c’était la raison pour laquelle son équilibre mental vacillait. Instable, il souffrait sans répit. »

Clélia Renucci, La fabrique des souvenirs, Éditions Albin Michel, 2021, p. 236.

Lire la suite « La fabrique des souvenirs »
Aventures, Historiques, Roman

La nuit des aventuriers

Chronique de La nuit des aventuriers, de Nicolas Chaudun.

« – Mais pas à n’importe quel prix ! Je suis la voix du peuple, pas son bourreau ! Je ne m’empare du pouvoir que pour lui redonner sa dignité.

– Le peuple de Paris ne veut pas qu’on lui donne. Il veut prendre. Prendre des libertés et non en recevoir ; prendre des palais et non y être convié… L’ordre et la prospérité ne peuvent tolérer cette impudence.

– J’entends démontrer le contraire. »

Nicolas Chaudun, La nuit des aventuriers, Éditions Plon, 2021, p. 164.

Lire la suite « La nuit des aventuriers »
Roman, Roman noir, Science-fiction

La riposte

Chronique de La riposte, de Jean-François Hardy.

« Je n’écoute pas vraiment le nom des molécules, je sais déjà qu’il va me faire un mauvais cocktail pour remplacer un seul bon médicament. Plus rien, presque, n’est importé. Les rares produits synthétiques de qualité, plus chers, sont réservés à ceux qui peuvent se les offrir. Pour les autres, il faut se contenter des dérivatifs fournis par l’État. Entre quotas et déremboursements progressifs, cela a au moins accéléré la sélection sociale. »

Jean-François Hardy, La riposte, Éditions Plon, 2021, p. 57.

Lire la suite « La riposte »
Drame, Roman

Mourir au monde

Chronique de Mourir au monde, de Claire Conruyt.

« Ce qui frappe et ne cesse de frapper Jeanne depuis son arrivée, c’est l’immobilité du couvent. La bâtisse est ancestrale, bien sûr, mais il y a autre chose. La promesse que rien ne s’effondrerait. La pierre est blanche, irrégulière mais solide. Les arbres du jardin, des platanes, des chênes et un sombre pin, sont robustes. Les colombes naissent, vivent et meurent, mais elles restent blanches. L’abeille d’hier est la même qu’aujourd’hui. Toutefois, rien n’est parfait. »

Claire Conruyt, Mourir au monde, Éditions Plon, 2021, p. 68.

Lire la suite « Mourir au monde »
Biographies & autobiographies, Témoignages

Ma mère avait ce geste

Chronique de Ma mère avait ce geste, d’Alain Rémond.

« Nous avons eu une longue conversation. Pendant que je parlais, elle essuyait la vaisselle avec son torchon, dans la cuisine. Puis elle a mis sa main contre sa joue. Oui, elle était soucieuse, elle se faisait du souci pour moi. Qu’allais-je faire maintenant, qu’allais-je devenir ? Je lui ai demandé de me faire confiance. »

Alain Rémond, Ma mère avait ce geste, Éditions Plon, 2021, p. 28.

Lire la suite « Ma mère avait ce geste »