Bandes dessinées, Historiques

Les Guerriers de Dieu – T.3 Les martyrs de Wassy

« Je vous appelle à prendre les armes pour vous défendre, contre ces hérétiques qui vous menacent, qui insultent Dieu, qui veulent la perte de la seule vraie religion : la religion romaine ! »

Philippe Richelle, Pierre Wachs, Les Guerriers de Dieu, T.3, Glénat, 2018, p.4.

Motivations initiales

Chez Ô Grimoire, vous commencez à le savoir, nous avons un penchant pour les bandes dessinées historiques. Nous avions commencé à suivre cette série quasiment en même temps que la création de notre blog et depuis, nous attendons avec impatience chaque prochain tome !

Synopsis

À la mort de son fils François II et alors que Charles IX accède au trône, la régente Catherine de Médicis devient le premier personnage de l’état. Soucieuse d’apaiser les tensions entre catholiques et huguenots, elle est favorable à une politique de tolérance civile, allant jusqu’à accorder la liberté de culte aux protestants en dehors des villes. Mais le duc de Guise, chef charismatique – et armé ! – des intérêts catholiques, ne l’entend pas de cette oreille. En route pour s’entretenir avec la reine-mère à Paris, son escorte passe par le village champenois de Wassy où elle surprend une réunion illégale de protestants. Des tensions éclatent entre les deux camps. Et très vite, l’affrontement dégénère en massacre…

Avis

> L’avis de C

Un tome splendide ! J’ai adoré, adoré, adoré et adoré !

Comme vous le savez, j’aime beaucoup les livres historiques – déformation professionnelle ? -, mais avec souvent une double inquiétude : soit que l’auteur ait pris trop de liberté, soit que ce soit trop scientifique – mais le but n’est pas de se constituer une bibliographie de thèse -.

Ici, les auteurs maîtrisent à la perfection ce moment complexe des guerres de religion en France – et, non sans un soupçon de cynisme, je me dis que certains étudiants de licence d’histoire devraient lire cette série avant d’aller passer un partiel au lieu de tenter de devenir roi ou reine de l’improvisation – c’est très recherché et très bien construit…

Dès les premières pages, on sent que ce troisième tome ne sera pas dans la même veine que les deux précédents. On se retrouve propulsé aux quatre coins de la France, on découvre de nouveaux personnages et surtout, il y a beaucoup plus d’oppositions armées entre les deux factions et c’est assez sanglant – j’aime les actions militaires je n’y peux rien -.

Ce que j’ai également aimé, c’est le fait qu’on quitte par moment cette opposition religieuse pour se retrouver au cœur du pouvoir politique et de ses  intrigues, pas moins nombreuses et pas moins sanglantes que dans l’univers clérical.

Bref, ce troisième tome renforce l’impression initial de grand sérieux de cette série et qui a le mérite de mettre en lumière un pan de notre histoire peu connue du grand public.

> L’avis de T

Quel brio ! Les guerres de religion constituent réellement une période complexe, où un frère pouvait combattre son frère, un père son fils, alors que le conflit n’était plus tant d’ordre théologique, mais bien politique, chaque acteur cherchant à pousser son avantage. Décrire cela uniquement du point de vue des puissants – Catherine de Médicis, Guise, Montmorency, Condé, Coligny, se serait faire œuvre d’histoire.

Mais ici, non seulement on ne renonce pas à la précision et à l’exactitude, mais en plus on donne chair à toute cette histoire, avec les histoires de Denis, l’ex-imprimeur, protestant, parti combattre auprès de Coligny, et d’Arnaud de Boissac, nobliau catholique, qui combat aux côtés des Guise. Ils parviennent à ne pas oublier leur amitié, mais payent, chacun à leur manière, le prix de cette guerre fratricide.

Le scénario est intelligent, il maintient notre intérêt, à peine le tome refermé, on a hâte de pouvoir attaquer le suivant. Et, surtout, on sent cette montée progressive vers le pire, qui est encore à venir. Les haines s’enkystent, les politiques se font parfois dépasser – ce qui pose la question, très actuelle, même si elle est décalée dans son expression, de la manipulation et du populisme -.

Bref, cette série se confirme comme une excellente série pour tous les amateurs d’histoire. Alors n’hésitez pas, à vous les Guerriers de Dieu !

IMG_4443

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s