Aventures, Bandes dessinées

Tramp T.2 – Le bras de fer

« Malgré la chaleur de la saison sèche qui rendait l’atmosphère difficilement supportable, Calec referma à regret « Une saison en enfer » d’Arthur Rimbaud. C’était l’heure… »

Jean-Charles Kraehn, Patrick Jusseaume, Tramp – T.2 Le bras de fer, Dargaud Éditeurs, 1996, p. 9.

Motivations initiales

La chronique du tome 1 ne laissait guère de doute : il s’agit d’une série à suivre. Voici donc la relecture de ce deuxième tome…

Synopsis

Sans spoiler sur les rebondissements du tome 1, on retrouve, au début de ce deuxième opus, le Belle Hélène parti pour une longue traversée, sous la direction de Yann Calec, et de René Floss, le second. Les relations entre les deux hommes sont toujours aussi compliquées… voire même carrément tendues.

Mais Calec ne parvient pas à se défaire d’un pressentiment. L’étrangeté de la mission qui lui est confiée, l’obstination de l’armateur à maintenir Floss en place, cachent sans doute quelque chose. Mais quoi ?

Grâce à une mystérieuse passagère clandestine, Yann Calec va détricoter les fils… mais, sans le savoir, il se met ainsi en danger…

Avis

> L’avis de T

Toujours efficace, le scénario nous tient en haleine, au fil de nouveaux rebondissements. Yann Calec, toujours aussi bourru, mais toujours aussi attachant, parvient à détricoter les intrigues du premier tome… ce qui ne l’empêche pas de tomber, tête la première, dans les complots du deuxième. Ainsi, on arrive à la fin avec la furieuse envie d’attaquer immédiatement le suivant !

Les dessins, eux aussi, restent toujours aussi efficaces, sombres quand l’avenir s’obscurcit et que les méchants sont à la manœuvre, plus lumineux quand Yann Calec prend la main. Et, toujours, marqués par les grands espaces maritimes… Une vraie réussite !

Le personnage de Yann Calec gagne également en épaisseur. Le jeune capitaine impétueux, rebelle et séducteur du premier tome laisse petit à petit la place à un homme plus profond, plus cassé, moins superficiel que la première impression ne le laissait paraître. Il me rappelle quelqu’un, qui avait un faible pour les « marins bretons / bûcherons canadiens » : et bien Yann Calec me semble répondre à cet imaginaire, un peu comme un cousin éloigné de Corto Maltese…

Ce deuxième tome confirme l’impression laissée par le premier : on est dans du très bon, et on y est bien ! Bref, il faut la suite, d’urgence.

IMG_0500

1 réflexion au sujet de “Tramp T.2 – Le bras de fer”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s