Bandes dessinées, Historiques, Humour

Silex and the city – T.1

« Le principe des « zones d’évolution prioritaire », c’est pas non plus repêcher tous les cas sociaux de la vallée ! »

Jul, Silex and the city, T.1, Dargaud, 2017, p.4

Motivations initiales

Un cadeau inattendu mais très bien choisi !

Synopsis

-40 000. Une seule et unique vallée résiste à l’Évolution. Zoom sur une famille particulière, la famille Dotcom. Le père, homo erectus et fier de l’être est professeur de chasse, la mère elle est professeur de préhistoire-géo, tout deux travaillent au collège Françoise Dolto, ils se rendent compte du niveau scolaire en baisse chez l’ensemble des élèves et tentent d’imaginer un futur où les choses changeraient… Quant à leur progéniture, leur fils est un militant activiste du mouvement alterdarwiniste et leur fille s’est amourachée du fils du patron de l’Énergie du Feu.

Bref, bienvenue dans une vallée déjantée où la vie est loin d’être tranquille !

Avis

> L’avis de C

Une bd sarcastique et ironique à ne mettre entre les mains que de gens capables de rire de tout !

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai découvert Silex and the city grâce à la mini-série d’animation diffusée sur ARTE. J’avoue que chaque soir j’aimais bien ce moment de relâche, ce moment où l’on avait le droit de rire de tout et de n’importe quoi.

Mais comme je ne suis pas au courant de tout – et sûrement de moins en moins à la page avec mon grand âge -, je ne savais pas que la bd était en vente – merci les amis de penser à moi lors de vos passages en librairie !

Premiers arguments de vente – ou de choc – : c’est haut en couleurs et ça part dans tous les sens, c’est exactement ce que j’aime quand j’ai besoin de détendre mes synapses après une dure journée de labeur dans mon lycée – oui oui, moi aussi j’ai des amphibiens qui trainent dans ma classe depuis 3 ans !!! -, et il faut noter bien sûr les innombrables jeux de mots de Jul, franchement je trouve que c’est rondement mené, voici quelques exemples pour vous mettre l’eau à la bouche : le titre lui-même, évidemment, mais aussi Énergie Du Feu (EDF), le mouvement des sans-grottes, alter-darwinisme…

Ce que j’admire le plus dans cette bd, c’est la transposition des thèmes récurrents de notre société à celle de -40 000, bien sûr le tout tout en humour ! On aborde par exemple le sujet de la délocalisation ou l’emploi d’une main d’œuvre moins chère – « La vérité, c’est qu’aujourd’hui pour la moindre chasse à l’ours, on est obligé de faire appel à des trappeurs polonais ! » – mais également du racisme anti-néandertaliens, de la lutte des classes et de l’importance de la famille.

Petit bémol, je n’aime pas trop les dessins, les traits sont trop grossiers à mon goût, ce n’est pas assez abouti, mais les anecdotes sont tellement bien que j’en ai eu mal aux joues tellement j’ai ri pendant une trentaine de minutes !

Bref, si vous cherchez une bd qui parle de l’actualité mais en version préhistorique et silex, vous savez quoi vous offrir maintenant ! Enfin moi, je vous recommande chaudement ce premier tome – le second m’attend déjà dans ma PAL !

1 réflexion au sujet de “Silex and the city – T.1”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s