Aventures, Jeunesses, Livres jeunesses

Chroniques du bout du monde – T.2 Les Immortels

Chronique de Chroniques du bout du monde – T.2 Les Immortels de Paul Stewart et Chris Ridell.

« – La ville aux flèches étincelantes ! cracha le luminard, sa voix railleuse soudain remplacée par un grand rire gloussant. Il colla sa figure hideuse contre le visage de Nathan, qui sentit la puanteur de la mort dans son haleine fétide.
– La ville des cauchemars, plutôt ! siffla la créature. Elle recula et fit un large geste du bras, ricanant avec malveillance.
– Vous avez tous vu Sanctaphrax telle que moi, le luminard, ai souhaité que vous la voyiez, expliqua-t-elle, une belle illusion du passé. Désormais, vous allez voir la ville telle qu’elle est vraiment ! »

Paul Stewart et Chris Ridell, Chroniques du Bout du Monde – T.2 Les Immortels, Éditions Milan, 2011, p. 280.

Motivations initiales

Quand j’ai commencé à lire cette série, j’étais très jeune – j’avais une dizaine d’années… De les avoir vus traîner dans un coin chez ma mère, ça m’a donné envie de les relire !

Synopsis

Après la bataille des Plateaux de Mi-Bois, Evdokia est gravement blessée, la Fontaline dont les eaux soignent tous les maux et toutes les blessures sont le seul espoir de survie de la jeune fille.

Nathan se décide donc à se rendre dans cette cité mythique désormais entre les griffes d’un tyran afin de soigner son amie, un périple semé d’embuches à l’occasion duquel Nathan va rencontrer les Immortels, qui sont les trois personnages les plus importants de la Falaise, des personnages qui sont de sa famille.

Avis

> L’avis de C

Comme je vous l’ai dit plus haut, j’avais une dizaine d’années quand j’ai commencé à lire ces Chroniques. Je me rappelle avoir lu les tomes les uns après les autres – vous commencez probablement à le savoir, quand j’aime, je ne fais pas dans la demi-mesure ! J’avais donc enchaîné les trois trilogies qui ouvrent cette série. Sauf que le Cycle de Nathan, qui se compose du tome précédemment chroniqué, La Guerre du Phrax et de celui-ci, Les Immortels, n’est sorti qu’en 2009 – en version anglaise – et en 2010 et 2011 en français… et que je les avais ratés.

Sachez également, pour ceux qui se laisseraient tenter et découvriraient cette série, qu’une nouvelle trilogie, pas encore traduite en français, est en cours de parution, avec deux premiers tomes sortis en 2014 et 2015, le troisième restant à paraître.

Mais revenons au deuxième et dernier tome de ce cycle de Nathan, Les Immortels. J’ai vraiment adoré !!! C’est palpitant, c’est prenant et ça a un côté magique qui me fait retomber en enfance… Chaque endroit porte un nom autour duquel rôdent des milliers d’histoires, qui se transmettent oralement de générations en générations… J’ai beau être adulte, un peu de magie ça fait vraiment du bien de temps en temps !

Mais il y a un – tout – petit bémol… Fleur bleue, j’aurai aimé savoir si Evdokia était amoureuse de Nathan car là on reste dans le flou et une grande ambiguïté règne entre les deux personnages !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s