Roman

Les prénoms épicènes

Chronique de Les prénoms épicènes, d’Amélie Nothomb

« Sois fière d’avoir aimé maman. La personne qui aime est toujours la plus forte. »

Amélie Nothomb, Les prénoms épicènes, Albin Michel, 2018, p. 152.

Motivations initiales

J’avais envie de lire ce roman depuis sa sortie en septembre 2018 mais plusieurs facteurs – à commencer par son prix – ont retardé mon choix. Mais, en allant au salon Emmaüs à Paris il y a quelques jours, je l’ai trouvé et il m’a coûté un euro ! Alors aucune raison de se priver, je l’ai dévoré !

Synopsis

Dominique a 25 ans lorsqu’elle rencontre Claude. Le jeune homme veut aller très vite et décide d’emmener sa belle vivre à Paris. Après plusieurs années d’échec, Dominique tombe enceinte. Claude espère secrètement que l’enfant que sa femme porte soit un fils. Le couple met au monde la petite Épicène. Le temps passe… Dominique est une femme heureuse avec sa petite fille, elle aime son mari et fait tout pour qu’il soit heureux. Mais Claude déteste sa fille et sa vie familiale se résume essentiellement à une accumulation de faux-semblants et à la surveillance constante de leur image.

Un jour, Claude fait une demande particulière à sa femme : elle doit se lier d’amitié avec la femme d’un des hommes les plus influents du cercle professionnel de Claude. Ce que Dominique ignore, c’est que cette amitié va chambouler l’équilibre familiale de Dominique…

Avis

> L’avis de C

Ayant passé un bon moment avec le roman Frappe-toi le cœur j’ai voulu retenter l’expérience avec le millésime 2018 – si tu as compris le jeu de mot, c’est qu’Amélie Nothomb n’a pas de secret pour toi !

Alors que son dernier roman traitait de la relation mère/fille, ici, c’est la relation père/fille qui est au cœur du roman.

Dès le début de ma lecture, je sens que le roman va me happer et que je ne vais pas pouvoir le refermer avant de l’avoir fini. Eh bien bingo, c’est ce qui est arrivé ! Amélie Nothomb a vraiment une plume particulière. Son écriture est simple mais chaque phrase est percutante et semble extrêmement travaillée/réfléchie.

Mais par comparaison avec Frappe-toi le cœur, il manque quelque chose… Ici, j’ai l’impression que les personnages – en dehors de Claude – sont trop lisses, pas assez noirs, pas assez creusés. Je trouve qu’ils manquent de profondeur et c’est dommage car le personnage de Claude est vraiment bien trouvé, il est machiavélique et cruel donc tout laisse à penser que l’auteur aurait pu faire de même avec Dominique et Épicène…

Autre petit bémol, très rapidement, on se doute de la fin de l’histoire. Mais la chute est tellement bien amenée par Amélie Nothomb que le plaisir est là quand même !

En revanche, je trouve que l’auteur a une « obsession » pour l’adolescence, la survivance, on retrouve les mêmes sujet dans Frappe-toi le cœur … Bon après je ne m’y connais pas assez pour savoir si ce sont des thèmes chers à l’auteur car je n’ai lu que deux de ses romans.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s