Historiques

Napoléon Bonaparte : La nation incarnée

Chronique de Napoléon Bonaparte : La nation incarnée, de Nathalie Petiteau.

« Dès le coup d’État, Sieyès et les brumairiens ont compris que Bonaparte n’entend agir qu’à la première place, avec la plénitude des pouvoirs. Il est à contre-courant de l’histoire de la Révolution, mais il a la certitude d’agir selon les vœux de la nation, de savoir mieux que quiconque ce que le peuple français attend de son gouvernement. »

Nathalie Petiteau, Napoléon Bonaparte : La nation incarnée, Dunod Éditeur, 2019, p. 159.

Motivations initiales

Ayant traité de la période révolutionnaire et de l’épopée de Napoléon jusqu’aux plus hautes sphères de l’État avec mes étudiants de licence histoire, j’ai décidé d’approfondir mes lectures sur le sujet.

Synopsis

Nathalie Petiteau est professeur des universités. Elle tente ici de dresser une fresque de l’histoire d’un homme corse. Elle brosse l’enfance de Napoléon sur l’Île de Beauté, puis l’ensemble de son parcours, depuis son arrivée sur le continent suite à l’obtention d’une bourse d’étude de la part du roi jusqu’à son exil à Saint-Hélène. Elle met en lumière un moment clé de l’histoire de France, un moment devenu quasiment mythique pour certains d’entre nous.

Avis

> L’avis de C

Brasser quasiment trente ans d’une histoire française si mouvementée où se succèdent révolution-république-directoire-consulat et empire n’est pas une chose simple !

Je dois avouer que j’ai eu besoin d’une quinzaine de jours pour finir ce livre. Mais ce n’était pas parce qu’il manquait d’intérêt ou qu’il ne me plaisait pas, mais la masse d’informations qu’il contient nécessitait de se concentrer… Cet ouvrage s’adresse aux universitaires ou alors aux personnes ayant de solides notions sur l’Histoire de France, sinon vous risquez de vous perdre dans les méandres de la Révolution et de l’histoire napoléonienne…

Le livre est organisé en dix chapitres qui vont de l’enfance corse de Napoléon à son exil à Sainte-Hélène. Dans ce livre, on découvre l’homme, uniquement l’homme, et non « la figure légendaire composée des lubies du poète, des devis du soldat et des contes du peuple », comme le disait Chateaubriand… et comme beaucoup d’auteurs l’ont fait. Ici, Nathalie Petiteau met en lumière l’obstination et même l’obsession de Napoléon à faire de la France la plus grande nation d’Europe.

Ce que j’ai particulièrement aimé c’est de côtoyer à la fois le soldat, le chef militaire et l’homme politique qu’était tout à la fois Napoléon. Selon moi, la qualité de cet ouvrage réside en particulier dans le fait que l’auteure met en lumière les multiples facettes de l’homme et qu’elle démontre à quel point il était persuadé d’être le seul à pouvoir diriger son pays.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s