Livres jeunesses, Jeunesses

Sacrées sorcières

Chronique de Sacrées sorcières, adapté par Pénélope Bagieu d’après Roald Dahl.

« – Mais ce qu’elles ont toutes en commun, c’est leur dégoût… leur détestation… leur haine viscérale des enfants !!! Les enfants leur répugnent. Ils leur donnent envie de vomir. Une sorcière ne pense qu’à une chose : les faire disparaitre , un par un. Les anéantir. Les passer à la moulinette. Un enfant par semaine ! Minimum ! Sinon ça les met de sale humeur ! »

Pénélope Bagieu d’après Roald Dahl, Sacrées sorcières, Éditions Gallimard jeunesse, 2020, p. 40.

Motivations initiales

À la sortie de cette adaptation, impossible de résister, je l’ai achetée de suite ! Cette histoire est un tel concentré d’enfance qu’il était obligatoire que cette revisite de Sacrées sorcières figure nos étagères !

Synopsis

Londres. Une grand-mère, ça console de tout les maux de la terre et surtout ça raconte des histoires abracadabrantesques, tout particulièrement des histoires de sorcières ! 

Eh oui, les sorcières existent, et elles ne sont pas commodes… Comment les reconnaitre ? Elles portent des gants été comme hiver pour cacher leurs doigts tout crochus mais également des chaussures fermées même quand il fait très chaud pour cacher le fait qu’elles n’ont pas de doigts de pieds !

Mais ce qu’elles ne supportent pas, ce qui les répugnent pas dessus tout, ce sont les enfants ! Elles ont un plan machiavélique, faire disparaitre les enfants de la planète !

Mais c’est sans compter sur une mamie complètement cinglée et deux adorables petites souris prêtent à tout…

Avis

Attention, retour en enfance imminent ! Ce n’est pas Retour vers le futur – si tu n’a pas la référence, c’est que la filmographie des années 80 t’échappe un peu -, mais retour vers le passé… Roald Dahl, c’est un des auteurs qui a fait aimer les livres, avec des histoires un brin loufoques et impressionnantes, à toute une génération d’enfants – même si la plus connue est sans doute Charly et la chocolaterie, depuis son adaptation au cinéma, Sacrées sorcières reste un incontournable. Autant vous dire que cette revisite par Pénélope Bagieu était à la fois très attendue, suscitant énormément d’espoir, mais aussi d’inquiétude : et si cela ne marchait pas ?

C’est un sans faute de Pénélope Bagieu ! C’est coloré, punchy, très dynamique et on tourne les pages à une allure folle sans s’en rendre compte ! Le talent de Pénélope Bagieu est incontestable. Sa relecture personnelle de l’œuvre de Roald Dahl en conserve l’humour, les situations hilarantes et loufoques que l’on rencontre tout au long de l’histoire – la grand-mère est un sketch à elle toute seule, avec ses cigares et la façon qu’elle a de se planquer derrière ses grosse lunettes ! Mais pas question d’épargner les petits et grands lecteurs, car ici aussi la question de la mort est présente, elle n’est pas laissée de côté – ça aurait été trop facile ! – mais plutôt très bien exploitée par la dessinatrice grâce à des couleurs un peu plus sombres et des dessins très épurés.

Il fallait oser prendre quelques libertés et oser s’éloigner de l’histoire initiale notamment en ajoutant cette petite fille aux magnifiques yeux bleus ou bien situer l’histoire dans notre époque actuelle. Bref un beau numéro d’équilibriste réalisé sans faute !

Un livre qui permet de s’évader, de retrouver nos yeux d’enfant et qui permet de découvrir/redécouvrir le monde très coloré de Pénélope Bagieu. Sans nul doute un must-have à avoir sur nos étagères ! 

3 réflexions au sujet de “Sacrées sorcières”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s