Non classé

Le roi n’avait pas ri

Chronique de Le roi n’avait pas ri, de Guillaume Meurice.

« – Tous les pouvoirs craignent le rire car il est libre comme un torrent de montagne. Alors ils tentent de le maîtriser, de lui donner des contours officiels. D’où ton costume. Fais attention à ne point te laisser emprisonner dans ton rôle. »

Guillaume Meurice, Le roi n’avait pas ri, Éditions JC Lattès, 2021, p. 145.

Motivations initiales

Chez Ô Grimoire, nous sommes des adeptes de l’émission Par Jupiter diffusée sur France Inter. Nous devons à Guillaume Meurice et autres membres de l’équipe de belles tranches de rire ! 

Quand j’ai vu ce livre, j’ai longuement hésité… Est-ce que l’histoire ne va pas être too much ? Est-ce que l’auteur ne va pas pousser la comédie trop loin ? Mais finalement, j’ai ouvert le roman et je ne l’ai plus refermé ! 

Synopsis

Très souvent montré du doigt, toujours raillé et moqué, cette étrange silhouette est détestée de tous. Sa famille le considère encore moins que la vache Aliénor et l’accuse d’être à l’origine des malheurs d’enfantement qui touchent sa mère… Lorsqu’il erre dans son village, on lui jette des cailloux et on lui demande d’aller plus loin pour ne pas faire fuir les clients.

Un pur hasard, une rencontre fortuite va permettre à ce manant de côtoyer les plus influents personnages du royaume de France et de profiter de la compagnie des monarques Louis XII et François Ier.

Désormais il se nomme Triboulet et il est le bouffon officiel et préféré des rois. Sa vie n’est que farces et blagues potaches qui font parfois grincer des dents les grands du royaume mais qui ont toujours fait pleurer de rire les monarques.

En permanence sur un fil tel un équilibriste, Triboulet ne risque-t-il pas de faire un jour la blague de trop ?  

Avis

Oyez oyez braves gens, si vous êtes en quête d’une histoire ayant pour thèmes le rire, le royaume de France, la guerre et surtout une belle biographie revisitée de Triboulet, ne cherchez plus, j’ai ce qu’il vous faut ! 

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en ouvrant ce livre. Et, je l’avoue, j’avais peur que la farce soit poussée trop loin et surtout qu’on dénature l’histoire de France – oui bon ça c’est une déformation professionnelle, ce n’est jamais facile de lire des livres historiques romancés quand tu baignes dans le monde des historiens en permanence ! Quoiqu’il en soit, la surprise est au rendez-vous. 

Le résultat est drôle, mais, par moment, c’est aussi touchant et, à d’autres moments, très réaliste car ça mène le lecteur vers une longue réflexion à savoir si l’on peut rire de tout. Aux côtés de Triboulet, on se pavane dans les grands lieux de pouvoir et on revisite le règne de Louis XII – un roi somme toute assez sage – et également celui de François Ier aux mœurs un brin légères et pas toujours adaptées à sa position !

Guillaume Meurice nous livre là une autre facette de sa personnalité, il n’est pas seulement le gaucho bobo de service. Ici, il nous montre son talent de conteur et une certaine maîtrise de l’écriture – on savait déjà que la verve était un de ses talents ! C’est plutôt une belle revanche pour tous ces détracteurs ! 

Derrière le costume très coloré et à grelot du bouffon Triboulet, on découvre un homme doué d’une grande intelligence et capable de rivaliser avec des grands penseurs de l’époque ! Comme quoi l’habit ne fait pas le moine ! 

C’est léger, c’est frais, c’est intriguant et intéressant, ça met en lumière le fait que l’on peut rire de tout mais pas avec tout le monde ! Qu’il soit troubadour ou bien écrivain, Guillaume Meurice endosse ces différents costumes à la perfection ! 

Si vous cherchez un moment lecture placé sous le signe de l’humour, ne cherchez plus c’est ce qu’il vous faut ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s