Aventures, Bandes dessinées, Heroic fantasy, Médiéval fantasy

Thorgal – T. 6 La chute de Brek Zarith

Chronique de Thorgal – T. 6 La chute de Brek Zarith, de Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski.

« Voici des années que je t’abreuve de fêtes et de plaisirs, que je te nourris à ne rien faire…Et, à présent, tu refuserais de m’aider dans mes recherches ? Oui, je te trouve bien ingrat. »

Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski, Thorgal – T. 6 La chute de Brek Zarith, Éditions du Lombard, 1984, p. 4.

Motivations initiales

Qui imaginerait s’interrompre au milieu d’une série ? Clairement, pas moi, et pas au début de la série Thorgal, alors que plus de 30 albums sont à suivre… Mais revenons à ce tome 6…

Synopsis

Shardar règne d’une main de fer sur Brek Zarith, maintenant une cour en l’abreuvant de plaisirs. Mais la révolte gronde, alors que divers ennemis se massent pour faire tomber le palais : les vikings de Jorund-le-taureau, qui s’est allié à Galathorn, cousin de Shardar et spolié du trône lorsqu’il était enfant. Ou bien est-ce Thorgal qui fera chuter Shardar, dans sa lutte pour retrouver et libérer Aaricia ?

Avis

Décidément, les dieux ne sont guère cléments avec Thorgal et Aaricia. Alors que les deux amoureux ne demandent qu’une chose – pouvoir être tranquillement installés quelque part, tous les deux -, les divinités semblent toutes s’être passé le mot pour ne pas leur accorder le moindre répit.

Ainsi, au début de ce sixième opus, les voilà de nouveau séparés. Aaricia et Jolan ont été recueillis, soignés et hébergés par Shardar. Mais ce n’est pas bonté d’âme de sa part : il est visiblement bien décidé à tirer profit de la force psychique insoupçonnée de Jolan. Il emploie le jeune garçon pour percer les mystères de l’avenir.

Le dictateur – ou peu s’en faut – semble toujours avoir un coup d’avance. Le seul élément qu’il a peut-être sous-estimé, c’est l’obstination farouche de Thorgal à retrouver sa compagne. Alors que Shardar se débarrasse aisément d’une flotte complète de drakkars, alors qu’il ne recule même pas lorsqu’il s’agit de laisser le royaume exsangue, comme un pied de nez à son successeur, un homme seul pourra-t-il le faire vaciller ?

Il ne s’agit peut-être pas de l’épisode le plus trépidant de la série, mais il reste très efficace et permet également de poser quelques jalons pour la suite. Toujours aussi plaisant, on accompagne avec plaisir Thorgal qui croise pour la première fois son fils…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s