Bandes dessinées, Historiques

La part de l’ombre – T. 1 & 2

Chronique de La part de l’ombre – T. 1 & 2, de Patrice Perna & Francisco Ruizge.

« Monsieur Muller… La Confédération, que je représente à travers mon client, a fait tout ce qui était en son pouvoir pour exiger que la République Fédérale allemande revienne sur le jugement. Hélas, ce procès était notre dernier recours. »

Patric Perna & Francisco Ruizge, La part de l’ombre – T.1 Tuer Hitler, Éditions Glénat, 2021, p. 19.

Motivations initiales

J’ai repéré cette BD, ou, plus précisément, ces deux BD, il y a déjà quelque temps. Mais, il faut l’avouer, vu le prix des albums, on hésite tout de même de plus en plus à se lancer dans de nouveaux achats… ou, en tout cas, on est parfois tentés de les décaler dans le temps !

Synopsis

Maurice Bavaud, un jeune Suisse, a tenté d’assassiner Hitler. Présenté par les journaux allemands comme un illuminé à l’époque, il est exécuté froidement – décapité – par les Nazis en 1941. Mais était-il vraiment un illuminé ou bien faisait-il parti d’une société secrète qui voulait éliminer le Führer ?

Berlin. 1955. Guntram Muller, journaliste au célèbre Berliner Zeitung, fait ressurgir de l’oubli – et des archives – une drôle d’affaire : le jugement de Maurice Bavaud, mort en 1941.

Pourquoi Guntram Muller s’entête-t-il à réhabiliter la mémoire de Maurice Bavaud ? Se pourrait-il qu’il ait en réalité quelque chose à voir avec le triste destin de ce dernier ?

Avis

Entre vérité historique et fiction, Patrice Perna nous offre deux tomes absolument incroyables sur une époque trouble, celle de la guerre froide.

Dès la lecture des premières pages, ce qui est frappant, c’est le sentiment de paranoïa qui règne à Berlin à cette époque. Toutes les planches de cette histoire reflètent brillamment la paranoïa, la suspicion…

La part de l’ombre offre aux lecteurs des allers-retours permanents entre les années 30 et les années 50, afin de saisir toute la complexité de l’histoire de Maurice Bavaud. C’est finement joué car le lecteur se retrouve à mener aux côtés de Guntram Muller une enquête passionnante pour la réhabilitation de la mémoire du jeune suisse.

Ici, le talent Francisco Ruizge s’illustre avec des dessins donnant vie à la ville de Berlin sous la  domination des Russes et des Américains, on y découvre une ville aux multiples facettes. Et pour les amoureux de Berlin – comme moi ! – c’est une belle balade dans une ville en pleine reconstruction.

C’est tellement dense, riche, puissant, haletant que le lecteur adhère sans aucune retenue ! Heureusement, d’ailleurs, que j’avais le deuxième tome à portée de main, car je n’aurai pas pu attendre !

Sans aucun doute, l’une des toutes meilleures BD historiques que j’ai eu l’occasion de lire ces dernières années.

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s