Bandes dessinées, Historiques

La jeunesse de Staline – T.1 Sosso

« La vie n’avait pas été tendre avec moi… Alors j’allais lui rendre la monnaie de sa pièce. Mais pour cela, je devais acquérir ses armes pour les retourner contre elle. »

Arnaud Delalande, Eric Liberge et Hubert Prolongeau, La jeunesse de Staline, T.1 Sosso, Les Arènes BD, p. 37, 2017.

Motivations initiales

Une bonne occasion chez Gibert Joseph, alors on n’allait pas se priver quand même !

Synopsis

1931. Moscou. Staline, personnage paranoïaque, se décide à raconter les premières années de sa vie, devant un secrétaire du Parti, qui, terrifié, assiste à cette terrible confession du « Petit Père des peuples ».

Elevé comme un enfant unique – deux enfants le précédant sont morts en bas âge -, Staline a une enfance très compliquée, entre une mère hyper-protectrice qui le couve à l’excès et un père alcoolique et violent.

Celui que ses parents et amis surnomment « Sosso » rentre au séminaire de Tiflis, grâce à une bourse. Là, même s’il est un excellent élève, ses professeurs sont exaspérés par son attitude belliqueuse, provocatrice, alors qu’il fait tout pour devenir un chef de bande. Il lit les grandes oeuvres interdites – Germinal, de Zola, les écrits de Karl Marx… -. Mafieux, terroriste, il écrit également de la poésie, d’une extrême sensibilité lorsqu’il évoque sa Géorgie natale. Militant, il rencontre Lénine ; surveillé par la police secrète du tsar, «l’Okhrana», il entre en clandestinité, avant d’être capturé, ce qui lui vaut un exil en Sibérie.

La révolution de 1917 lui offre une tribune. Engagé du côté des nouveaux dirigeants du pays, il se prépare à devenir le terrible dictateur, criminel, qui n’hésitera pas à tuer en masse ses opposants…

Avis

> L’avis de C

J’avais une certaine appréhension en commençant cette BD. En effet, L’URSS et son histoire me passionnent, j’ai beaucoup étudié cette période et ses acteurs. En revanche, je ne connais pratiquement rien de l’avant URSS, ni de l’histoire des autres pays du Caucase.

Le premier succès de cet album, c’est que, dès la première page, on est en immersion totale dans un univers de violence, de haine. C’est froid, il n’y a aucun amour, ni de l’enfant pour ses parents, ni des parents  pour cet enfant… Les jeunes années de Staline sont sombres, misérables, mais il est animé par une curiosité immense et une énorme soif d’apprendre !

Tout au long de ce récit, on guette chez Staline l’expression d’un côté humain. Mais rien, personne ne semble compter à ses yeux ! L’amour, l’attachement, l’amitié semblent être pour lui des notions inconnues. Son ascension rapide – et violente – de Staline nous le montre passant du rôle de petit caïd à celui de mafieux, puis de terroriste.

La violence et la noirceur sont oppressantes, renforcées par les planches où les cadres empiètent les uns sur les autres. Le dessin, sec, précis et net, d’une qualité exceptionnelle, plonge le lecteur en apnée.

De mon point de vue, il s’agit véritablement d’un excellent album et j’ai extrêmement hâte que le second tome paraisse…

Enfin, je tiens à souligner le remarquable travail de la maison d’édition Les arènes : le résultat est toujours à la hauteur !

> L’avis de T

Etouffant ! L’atmosphère de cette bande dessinée est juste étouffante, alors que l’on suit les premiers pas de Staline, séminariste, délinquant, puis dans des groupes de plus en plus actifs, de plus en plus violents.

Tout est violence dans la Géorgie de la vie du XIXe siècle, visiblement. Les rapports familiaux, les relations professionnelles. Tout est surveillé, contrôlé, l’oppression est la norme.

Dans ce monde, deux options : se taire et courber l’échine, ou se battre. Et Staline se bat, contre son corps, qui le trahit, contre son père, contre les autorités, contre l’Eglise, contre les mous. A chaque nouveau pallier qu’il franchit dans la violence, il abandonne ses amis : pas assez engagés, pas assez extrêmes, pas assez !

De la première à la dernière page, on est en apnée. Et, une fois l’album refermé, on n’attend qu’une seule chose : pouvoir attaquer le tome 2 !

FullSizeRender 5.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s