Aventures, Bandes dessinées, Drame

Shi – T.3 Revenge !

« J’aurais tellement aimé tuer Jennifer de mes propres mains ! Ma seule consolation commissaire Kurb, est de savoir que les flammes ont rendu au centuple à cette créature ce qu’elle m’a fait subir ! »

Zidrou & Homs, Shi – T.3 Revenge !, Dargaud, 2018, p.13.

Motivations initiales

Nous avions eu un coup de cœur pour cette série alors quand le tome 3 est sorti, nous nous sommes précipités en librairie pour se l’offrir… Hélas, l’un comme l’autre nous avons été dépassés par nos partenariats, notre boulot et cette BD est restée un certain temps dans notre PAL !

Synopsis

Janvier 1852. Happy new year my dear ! Bonne année certes mais pour certains cette nouvelle année ne commence pas sous de bons auspices…

Des clichés compromettants pris dans les maisons closes ont été récupérés : ceux qui en disposent désormais n’hésitent pas à s’en servir pour faire chanter les personnes présentes sur les photos et leur soutirer d’importantes sommes d’argent, qui servent à mener à bien de nobles actions.

Parallèlement à cela, Jennifer – Jay – a été déclarée morte, brûlée dans l’incendie dont elle serait l’auteur… Mais il n’en est rien ! Avec son acolyte japonaise Kita, impossible de les arrêter dans leur violente vengeance ! Plus aucune pitié, il est l’heure de payer…

Là où Jay et Kita passent, seuls restent des cadavres et le mystérieux idéogramme « Shi »… Mais quelle légende se cache derrière ce symbole et les quatre démons ? Jusqu’où les deux femmes sont-elles prêtes à aller ?

Avis

> L’avis de C

De la dynamite !!! Cette série est de la pure dynamite !

L’attente de ce troisième tome a été longue, très longue… Mais cela valait vraiment le coup d’attendre !

Dans ce troisième tome, le récit se concentre uniquement sur la période victorienne. C’est un peu déroutant car on avait tellement de questions restées en suspend concernant l’histoire au XXIe siècle ! Mais je pense que les auteurs nous réservent une belle surprise pour la conclusion du premier cycle !

Encore une fois, le scénario est une réussite ! Il n’y a aucune faille et surtout aucun temps mort, dès la première page, on est « avalé » dans la spirale folle de l’histoire mais également dans une terrible course à la vengeance… On reste tout le temps en apnée, pas le temps de se poser de question, pas le temps de réfléchir, on a juste envie de connaitre le dénouement – et quel dénouement ! Wahhhhou !

Côté scénario, aucune faute donc, mais qu’en est-il des illustrations ? Eh bien encore une fois, c’est excellent, c’est fin, c’est sombre et le lecteur ne peut que se régaler ! Les dessins donnent vraiment vie à l’atmosphère de l’époque dans ce Londres qui pue la misère, la trahison et de la violence !

Ce troisième album démontre une fois encore que Shi est une série de qualité ! Nous attendons donc forcément avec une impatience folle le tome 4 qui concluera ce premier cycle et nous apportera sans doute de nombreuses réponses…

> L’avis de T

Quel scénario ! L’idée de ce contraste entre une Angleterre victorienne, corsetée, incroyablement bridée, contrôlée, dans laquelle tout est permis à la classe dirigeante mais à la condition que rien ne se voit, est saisissante !

Les deux héroïnes continuent à envoyer du lourd, vraiment. Et la famille Winterfield, prototype de cette société gangrénée par le mal, n’en finit plus de se déchirer. Toutes les turpitudes sont étalées au grand jour.

En encore ne retrouve-t-on pas, dans ce tome, l’idée initiée dans le premier tome d’un lien avec notre époque. Cela nous promet donc encore de bons moments de lecture.

Et il faut insister, encore une fois, sur la qualité des dessins : ils accompagnent de façon très juste l’histoire, la complètent, lui donnent de l’ampleur et du volume. C’est vraiment très réussi.

L’auteur en profite même pour nous faire un petit cours de « mythologie » – je mets le mot entre guillemets parce que les idées présentées ne semblent pas être issues, du moins directement, de la mythologie japonaise traditionnelle, je ne suis pas spécialiste et ne veux donc pas m’avancer… -, et nous présente quatre démons : Ichi, correspondant au nombre 1, démon de la naissance, du sexe, de la folie, de la vie  ; Ni, correspondant au nombre 2, démon de la vieillesse, de la sagesse et de la réflexion ; San, le nombre 3, démon de la maladie, mais aussi du repos et de la régénération ; Shi, le nombre 4, démon de la mort mais également de la paix. Les quatre réunis, d’après la légende, sont sensés permettre d’ouvrir le règne de Rei, le roi démon.

La série est intitulée Shi ; on sait depuis le tome 2, même si on n’avait pas l’explication, que Ichi est tatoué dans le dos de Kita ; Jennifer est en train de se faire tatouer San… Les quatre démons vont-ils prochainement être réunis ? Une bonne raison de plus de ne pas manquer le tome 4 à paraître…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s